Nouveau !  Vous nous consultez pour trouver le bon vin - bientôt vous pourrez acheter les vins du Guide Hachette directement auprès du producteur

VINS DE BOURGOGNE

Un vignoble historique, l'un des plus anciens de France, modelé au Moyen Age par les moines, puis les Ducs de Bourgogne, et riche de domaines aux apparences souvent modestes, mais de grand prestige.

Celui aussi qui, malgré sa petite taille (3 % du vignoble français), propose le plus grand nombre d'appellations d'origine : une centaine, du Chablisien au Mâconnais, en passant par la Côte de Nuits, la Côte de Beaune et la Côte chalonnaise.

L'un des plus prestigieux également, synonyme de vins fins. La patrie du pinot noir et du chardonnay, qui y règnent en maître.

La Bourgogne, c'est aussi la quintessence de la notion de terroirs, appelés ici climats, d'une extrême diversité (plus de 600) et à l'origine de l'immense variété des vins bourguignons.

Reflet de ce vignoble morcelé et d'une grande variété, la hiérarchisation des vins bourguignons, qui peut paraître complexe, est d'une grande logique et définit quatre niveaux : les appellations régionales (plus de 50 % de la production), les appellations communales, dites aussi villages (plus de 30 % de la production), les premiers crus (environ 10 % de la production) et, en haut de la pyramide, les grands crus.

Bourgogne

COULEURS
TYPES DE VINS

Blancs secs (60 %), rouges (30 %), rosés (très rares), effervescents (crémant-de-bourgogne)

PRINCIPAUX CÉPAGES
Rouges : pinot noir principalement, gamay, césar (rare).
Blancs : chardonnay principalement, aligoté, sauvignon (à Saint-Bris), sacy, melon (très rares).

Les vins de Bourgogne sont, pour la quasi-totalité, issus de deux cépages : le chardonnay (vins blancs) et le pinot noir (vins rouges). On rencontre aussi l'aligoté, cépage blanc produisant le bourgogne-aligoté, qui atteint son sommet qualitatif dans le petit pays de Bouzeron ; le césar, assemblé au pinot noir dans l'irancy ; le gamay qui, associé au pinot, donne du bourgogne-passetoutgrain ; le sauvignon, cultivé dans la région de Saint-Bris-le-Vineux, dans l'Yonne, où il donne l'AOC saint-bris.

On distingue quatre secteurs géographiques. Le Chablisien est réputé surtout pour ses vins blancs secs élégants et leur minéralité si reconnaissable. La Côte de Nuits, de Marsannay à Corgoloin, majoritairement plantée de pinot noir, compte une trentaine d'appellations avec des villages aux noms prestigieux (Gevrey-Chambertin, Vosne-Romanée, Nuits-Saint-Georges, Chambolle-Musigny, Vougeot) et des crus illustres (romanée-conti, chambertin, musingy...). La Côte de Beaune, de Ladoix-Serrigny au nord à Chagny au sud, est le paradis des « grands blancs », avec des crus de grande renommée comme corton-charlemagne, meursault, montrachet..., mais elle propose aussi de très beaux vins rouges, en premier lieu les grands crus corton, pommard ou encore volnay. La Côte chalonnaise, entre Chagny et Saint-Gengoux-le-National, propose des blancs et des rouges de belle qualité (rully, mercurey, givry, montagny). Le Mâconnais, entre Tournus et Mâcon, est réputé surtout pour ses blancs de chardonnay, notamment ses pouilly-fuissé.

Enfin, la Bourgogne classe ses vins selon une hiérarchie à quatre niveaux. À la base se trouvent les appellations régionales, dont les vins peuvent être issus de vignes établies sur l'ensemble du territoire de la Bourgogne : AOC bourgogne, bourgogne-aligoté, crémant-de-bourgogne, bourgogne-passetoutgrain... Puis viennent les appellations communales ou villages : le vin porte le nom de la commune (un ou plusieurs villages) où sont plantées les vignes d'où il est issu (Volnay, Nuits-Saint-Georges...). Au troisième étage, on trouve les premiers crus provenant de climats délimités au sein d'un village. Enfin, tout en haut de la pyramide, on trouve les grands crus, sélectionnés parmi les meilleurs climats.

Forgée au rythme des travaux de la vigne, la Bourgogne viticole plonge ses racines historiques dans l'Antiquité : la vigne aurait été introduite en Gaule au VIe siècle av. J.-C. pour être bientôt cultivée sur les pentes des vallées de la Saône et du Rhône.

Mais la viticulture bourguignonne est indissociable des moines, dans les mouvances de Cluny et de Cîteaux, qui y ont joué un rôle capital. Au Moyen Âge, à Autun, Beaune, Pontigny, Saulieu, ceux-ci ont façonné le vignoble, dessinant peu à peu la large palette des crus et des climats, comme en témoigne encore aujourd'hui le Clos de Vougeot.

C'est sous le règne des ducs de Bourgogne (1342-1477), défenseurs du pinot noir, que sont ensuite édictées les règles destinées à garantir un niveau qualitatif élevé. Une réputation qui perdure grâce à des crus mondialement connus comme la romanée-conti, montrachet, corton ou encore chablis.

Si le climat bourguignon, globalement semi-continental avec des nuances dues aux reliefs et à la présence de cours d'eau, ce sont les sols qui donnent leur caractère propre aux très nombreux vins de Bourgogne.

L'extrême morcellement des parcelles est la règle partout, fondé sur une juxtaposition d'affleurements géologiques variés : la structure géologique des sols bourguignons est ainsi comparable à un millefeuille, résultat de nombreux soulèvements et effondrements naturels survenus depuis l'ère primaire.

Ces innombrables cassures ont donné naissance à une très grande diversité des terroirs, ou climats, et donc des crus de Bourgogne. On peut alors constater qu'il y a parfois moins de différences entre deux vignes séparées de plusieurs centaines de mètres mais à l'intérieur du même climat qu'entre deux vignes voisines mais plantées dans deux climats différents.

Quelques vins coups de coeur du Guide Hachette des Vins dans la région Bourgogne

Bourgogne et ses appellations

Le Guide Hachette des Rosés 2016-17 est en ligne

ventes privées de vins

du GUIDE HACHETTE DES VINS

Côtes-de-Gascogne en fête : le nouveau visage des vins moelleux
NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Acide présent à l'état naturel dans beaucoup de vins et qui se transforme en acide lactique par la fermentation malolactique.