Purée de lentilles et de riz

NOMBRE DE PERSONNE
6 pers.
DIFFICULTÉ
NOTE
PRÉPARATION
01H10
CUISSON
-


CONSEIL DU SOMMELIER

Voici une garniture peu répandue en gastronomie, qui tapisse agréablement le palais, et qui a suffisamment de texture pour valoriser certains vins. L'accord avec un vin rouge fruité, pulpeux ou tannique est l'accord classique ; un caractère acidulé sied bien également à ce plat. On ira du côté de la Bourgogne et du Beaujolais (irancy, bourgogne-hautes-côtes-de-beaune, bourgogne-côte-chalonnaise, mâcon, beaujolais) ou du Sud-ouest (madiran, cahors, fronton, buzet...). En blanc, une bonne surprise à découvrir avec la belle vivacité des vins du Jura : arbois, côtes-du-jura, l'étoile.

APPELLATIONS PROPOSÉES POUR CETTE RECETTE

Les appellations régionales de Bourgogne
Le Chablisien
La moyenne Garonne

RECETTE

INGRÉDIENTS :
  • - 1 verre de lentilles (200 g)
  • - 1/2 verre de riz rond (100 g)
  • - 2 gros oignons
  • - 4 cuil. à soupe d'huile d'olive
  • - Sel
PRÉPARATION :
  • 1

    Lavez les lentilles ainsi que le riz avant de les égoutter.

  • 2

    Mettez les lentilles dans une casserole, ajoutez 4 verres d'eau salée et faites cuire environ 35 min jusqu'à ce que les lentilles soient bien tendres. Ajoutez alors le riz et poursuivez la cuisson 20 min. Il ne doit plus rester d'eau, mais s'il en manquait en cours de suisson, ajoutez-en.

  • 3

    Pendant ce temps, épluchez les oignons et hachez-les. Faites-les revenir dans une poêle avec l'huile, p uis ajoutez-les dans la casserole. Mélangez bien et rectifiez l'assaisonnement en sel.

 COMMENTAIRE

Format de la date invalide JJ/MM/AAAA.

Le Guide Premium

Le Guide Premium

Vous possédez la version PREMIUM du Guide ?

La boutique

Acheter les vins du guide

les vins du guide

Sélection 2020

Accéder à la boutique

    

La communauté

Suivez-nous pour recevoir l’actualité du vin et rester informé de tous nos bons plans.

un mot du vin

Remontage

Opération consistant, en début de fermentation, à soutirer le moût hors de la cuve par le bas, puis à l’y réincorporer par le haut. Elle a pour but d’apporter de l’oxygène au moût pour favoriser la multiplication des levures responsables de la fermentation, tout en humidifiant le chapeau (voir ce mot) qui pourrait s’oxyder ou s’altérer. Enfin elle met en contact les jus avec les pellicules des baies, riches en pigments colorés, en composés aromatiques et en tanins.