DOMAINE AMIOT GUY ET FILS

Les Caillerets 2007 • 1er cru

blanc tranquille 30 à 50 €
Vin très réussi

L'avis du Guide Hachette des Vins

Un vrai cours de géographie locale donné par Thierry Amiot avec ce beau quatuor de 1ers crus. Au centre de ces climats, Les Caillerets. Jaune clair, ce 2007 s'illustre par ses senteurs minérales et ses notes de noisette. On retrouve le fruit sec accompagné de pomme, de poire et de beurre frais dans une bouche équilibrée, ample et complexe. À boire maintenant ou dans deux ou trois ans. Le 1er cru Guy Amiot et Fils 2007 blanc La Maltroie (23 à 30 €) – juste au-dessus des Caillerets – est cité pour ses notes de fleurs blanches, son attaque douce et sa bouche friande, relevée en finale par la nervosité du millésime. Encore plus au nord, en bordure de l'appellation saint-aubin, est né le 1er cru 2007 blanc Les Vergers (30 à 38 €), cité pour ses accents d'agrumes et son boisé fin au nez, ses notes de fruits exotiques tapissant une bouche fraîche et ample, prête à se livrer mais qui peut attendre jusqu'en 2014. Enfin, également cité, le 1er cru 2007 blanc Les Baudines (23 à 30 €), né au sud de l'AOC, exhale des parfums de pâte d'amandes et d'abricot sec, et dévoile un palais minéral.

Détail du vin Domaine amiot guy et fils

Garde :

-

Production :

4 500 bouteilles

élevage :

En cuve et en fût

température :

13 à 15 °C

Producteur :

la Fiche du producteur

Appellation :

Chassagne-montrachet

la Fiche appellation

Les vins du même vigneron

Quel plat avec ce vin ?

 COMMENTAIRE

Format de la date invalide JJ/MM/AAAA.

Le Guide Premium

Le Guide Premium

Vous possédez la version PREMIUM du Guide ?

La boutique

Acheter les vins du guide

les vins du guide

Sélection 2020

Accéder à la boutique

La communauté

Suivez-nous pour recevoir l’actualité du vin et rester informé de tous nos bons plans.

un mot du vin

Chenin blanc

Cépage blanc vigoureux et précoce du Val de Loire, cultivé en Touraine occidentale (appellations vouvray, montlouis-sur-loire, touraine-azay-le-rideau...), dans le Saumurois (saumur blanc et mousseux, coteaux-de-saumur) et en aval du fleuve, en Anjou (anjou blanc, bonnezeaux, quarts-de-chaume, coteaux-du-layon, coteaux-de-l'aubance, anjou-coteaux-de-la-loire, savennières) ; on le trouve aussi dans la vallée du Loir, son affluent de rive droite (jasnières, coteaux-du-loir). Le chenin donne des vins fruités, dont la vivacité contribue au potentiel de garde. Il peut être vinifié en effervescent ou en vin tranquille sec, demi-sec ou moelleux. La pourriture noble se développe aisément sur ses baies et permet d'obtenir de grands vins liquoreux (bonnezeaux, quarts-de-chaume...) caractérisés par une fine acidité qui leur donne de la fraîcheur. À Savennières et à Jasnières, il donne des vins secs réputés. En vin tranquille, il est le plus souvent vinifié seul, parfois assemblé avec le chardonnay ou le sauvignon (anjou blanc). Le chenin se rencontre aussi en Languedoc-Roussillon (à Limoux) et dans de petits vignobles aveyronnais (vins-d'entraygues-et-du-fel). Il a fait souche dans plusieurs pays du monde, notamment en Afrique du Sud. Syn. : pineau de la Loire.