CHÂTEAU HAUT-BRION

2008

blanc tranquille 75 à 100 €
Vin exceptionnel

coup de cœur

L'avis du Guide Hachette des Vins

Une superficie réduite (moins de 3 ha) et l'absence de classement n'empêchent pas ce vignoble de jouir d'un terroir graveleux d'une rare qualité, ni de montrer une valeur exceptionnelle qui se reflète dans des sélections du Guide au plus haut niveau. Haut Brion blanc se singularise par la proportion importante de sémillon dans l'assemblage (55 %) qui donne au vin un gras sans égal. Après le 2004, ce 2008 paraît sur le devant de la scène, puisque c'est lui qui enlève le coup de coeur. D'un or pâle à reflets verts, il s'annonce par un bouquet superbe de finesse, où le tilleul, le buis, les fleurs blanches, le genêt et les agrumes s'allient harmonieusement sur un fond boisé vanillé. L'élevage prend des accents briochés dans une attaque éclatante où le fruité s'oriente vers la poire et la mirabelle, parfumant une matière ronde, dense et suave où la fraîcheur apporte un équilibre parfait. La finale séveuse, à la fois onctueuse et fine, ferait presque penser à un liquoreux: la concentration et la finesse sont ici réunies. Cette bouteille mérite d'attendre cinq ans, même si les impatients pourront la déguster avant.

Détail du vin Château haut-brion

Garde :

-

Production :

6 000 bouteilles

élevage :

En fût

température :

10 à 12 °C

Producteur :

la Fiche du producteur

Appellation :

Pessac-léognan

la Fiche appellation

Les vins du même vigneron

Quel plat avec ce vin ?

 COMMENTAIRE

Format de la date invalide JJ/MM/AAAA.

Le Guide Premium

Le Guide Premium

Vous possédez la version PREMIUM du Guide ?

La boutique

Acheter les vins du guide

les vins du guide

Sélection 2020

Accéder à la boutique

    

La communauté

Suivez-nous pour recevoir l’actualité du vin et rester informé de tous nos bons plans.

un mot du vin

Ugni blanc

Cépage blanc d'origine italienne, et principale variété blanche cultivée en France. Ses grandes grappes donnent des vins fins, légers et vifs, adaptés à la distillation : c'est aujourd'hui le cépage principal pour l'élaboration des cognac et armagnac. L'ugni blanc, un peu plus riche en alcool lorsqu'il est cultivé dans les régions méditerranéennes, entre dans l'assemblage des appellations de Provence et de l'AOC vin-de-corse, souvent associé à d'autres cépages qui apportent des arômes et de la structure, comme la clairette, le grenache blanc ou le sauvignon. L'ugni blanc entre aussi, à titre accessoire, dans la production de certains vins blancs en Gironde (AOC bordeaux, entre-deux-mers...).