CHÂTEAU BELAIR-MONANGE

2014 • 1er gd cru clas. B

rouge tranquille + de 100 € A garder
Vin remarquable
Le vigneron
Acquis en 2008 par les établissements Jean-Pierre Moueix, ce cru de 12,5 ha fut alors rebaptisé Belair-Monange en l'honneur de l'épouse de Jean Moueix (grand-père de Christian, l'actuel dirigeant), Anne-Adèle Monange, première femme de la famille établie à Saint-Émilion en 1931. Un vaste programme de replantation sur vingt ans a été engagé depuis lors. À partir du millésime 2012, le domaine intègre les 11 ha du Ch. Magdelaine.

L'avis du Guide Hachette des Vins

Mariant 90 % de merlot au cabernet franc, ce premier cru classé était sorti du lot l'an dernier avec un 2013 plein de fruit, les équipes ayant su tirer parti de contraintes d'un millésime particulièrement délicat. Paré d'une robe profonde, le 2014 tient son rang et se maintient à un haut niveau, avec davantage de potentiel. Son nez raffiné marie harmonieusement violette, baies noires, poivre et un merrain bien intégré, qui n'écrase pas le fruit. L'attaque ample ouvre sur un palais corsé, à la fois vineux et frais, étayé par une trame de jeunes tanins serrés et fins. La finale poivrée donne à l'ensemble beaucoup de relief. « La classe, l'équilibre même, force et élégance », conclut un juré.

Détail du vin Château belair-monange

Garde :

2022 - 2030

Production :

0 bouteilles

élevage :

En fût

température :

16 à 18 °C

Producteur :

la Fiche du producteur

Appellation :

Saint-émilion grand cru

la Fiche appellation

Les vins du même vigneron

Quel plat avec ce vin ?

 COMMENTAIRE

Format de la date invalide JJ/MM/AAAA.

Le Guide Premium

Le Guide Premium

Vous possédez la version PREMIUM du Guide ?

La boutique

Acheter les vins du guide

les vins du guide

Sélection 2020

Accéder à la boutique

La communauté

Suivez-nous pour recevoir l’actualité du vin et rester informé de tous nos bons plans.

un mot du vin

Pinot blanc

Variation blanche du pinot noir, ce cépage donne des vins secs caractérisés par une acidité modérée, des arômes de fleurs et de fruits blancs. En France, il est essentiellement cultivé en Alsace où il est vinifié seul ou en assemblage avec l'auxerrois. Il fournit également des vins de base pour l'élaboration des crémants-d'alsace.