DOMAINE DROUHIN-LAROZE

La Roze 2016

rosé tranquille 11 à 15 € A boire
Vin très réussi
Le vigneron
En 1850, Jean-Baptiste Drouhin fonde un domaine viticole à Gevrey. Six générations plus tard, son héritier Philippe Drouhin, installé en 2001, son épouse Christine et leurs enfants Caroline et Nicolas conduisent dans un esprit bio, mais sans certification, un vignoble de 11,5 ha - dont près de la moitié est dédiée aux grands crus -, complété en 2008 par un petit négoce (Laroze de Drouhin) dirigé par Caroline.

L'avis du Guide Hachette des Vins

Élégance et fraîcheur, deux mots pour résumer le profil de ce rosé à la robe saumon pastel. Complexe et raffiné, le nez mêle l'aubépine, le tilleul, les agrumes, les petits fruits rouges et le bonbon anglais. La framboise entre en scène dans une bouche consistante, à la fois ronde et tonique.

Détail du vin Domaine drouhin-laroze

Garde :

2017 - 2018

Production :

2 000 bouteilles

élevage :

En cuve

température :

10 à 12 °C

Producteur :

la Fiche du producteur

Appellation :

Bourgogne

la Fiche appellation

Les vins du même vigneron

Quel plat avec ce vin ?

 COMMENTAIRE

Format de la date invalide JJ/MM/AAAA.

Le Guide Premium

Le Guide Premium

Vous possédez la version PREMIUM du Guide ?

La boutique

Acheter les vins du guide

les vins du guide

Sélection 2020

Accéder à la boutique

La communauté

Suivez-nous pour recevoir l’actualité du vin et rester informé de tous nos bons plans.

un mot du vin

Cabernet franc

Cépage noir originaire du Bordelais et répandu dans le monde entier. Dans le Bordelais, il est surtout cultivé sur la rive droite de la Dordogne, en Libournais (appellations pomerol, saint-émilion, castillon-côtes-de-bordeaux...); généralement minoritaire, il est assemblé au merlot et parfois au cabernet-sauvignon. Dans le Sud-Ouest, il occupe une place non négligeable dans les appellations voisines du Bordelais et en coteaux-du-quercy. Dans le Val de Loire, il est appelé breton. Souvent vinifié seul, il donne leur caractère à de nombreux vins de Touraine (chinon, bourgueil, saint-nicolas-de-bourgueil). Il est très présent aussi dans les rouges d'Anjou-Saumur, seul ou en assemblage. Ce cépage est à l'origine de vins rouges et rosés moyennement tanniques et très parfumés, rappelant la framboise et la violette, parfois teintés de notes de poivron lorsqu'ils naissent de terres plus froides. Syn. : breton, bouchy.