Un vin avec IGP (Indication Géographique Protégée), qu'est-ce que c'est ?

Publié le 02-05-2015
vignes en Provence
D’abord utilisée pour d’autres produits agroalimentaires (jambons, volailles), l’IGP (indication géographique protégée) est depuis 2009 la dénomination pour les Vins de Pays. Les vins avec IGP proviennent, comme pour les vins d’appellations, d’une zone géographique délimitée. La production de ces vins est régie par un cahier des charges et des contrôles qui en garantissent la qualité. Néanmoins, des différences sont à noter avec les vins issus d'appellations d'origine contrôlée. Quelles sont les caractéristiques des vins avec IGP ?

Les vins avec IGP : des vins issus de zones géographiques délimitées de taille variable

Un vin avec IGP provient de l’une des 75 zones délimitées de taille variable : grandes zones, départements, zones plus localisées.

Les grandes zones de production de vins avec IGP en France

Tout comme l'appellation, l'IGP est une garantie de provenance. On distingue ainsi six grandes zones de production de vins avec IGP sur le territoire français :

  • Pays d’Oc : l'IGP représente plus de deux tiers de la production des vins avec IGP, sur une vaste surface qui dépasse légèrement celle des 4 départements du Languedoc Roussillon ;
  • Méditerranée (10 départements correspondant au quart sud est de la France);
  • Comté rhodanien (9 départements de la Saône et Loire à la Drôme et à l’Ardèche) ;
  • Comté tolosans ( 12 départements de l’Aquitaine et du Midi Pyrénées) ;
  • Atlantique ( Gironde, Dordogne, Charente) ;
  • Val de Loire.

Les IGP de département plus restreintes : des terroirs plus cohérents

Ces aires de production incluent des zones plus restreintes, dites IGP de département : par exemple l'IGP Aude est incluse dans le Pays d’Oc. Sur des zones plus petites, le terroir est plus cohérent et les vins possèdent donc des caractéristiques propres.

L’étiquette du vin peut alors mentionner des unités plus petites, même si elles sont dépourvues de cahier des charges propre : par exemple, les coteaux du Salagou en IGP Pays d’Hérault.

L’étiquette du vin en précise la provenance géographique. On lira donc « Indication géographique protégée » (IGP) suivie du nom d’une région (par exemple : Val de Loire), d’un département (exemple : Ardèche) ou d’une zone plus restreinte (exemple : Cité de Carcassonne).

Un cahier des charges strict mais moins contraignant qu’en AOC 

Toute IGP a son cahier des charges et prévoit des contrôles de qualité pour ses vins.

La différence avec une appellation? Les règles de production des vins en IGP sont moins strictes que celles de l’AOC : ces vins ne font pas l’objet d’une délimitation parcellaire, en fonction des types de sol ; ils sont issus de cépages dont la liste est plus large que pour les AOC, et inclut parfois des cépages étrangers à ceux de la région. Leur rapport au terroir est donc moins fort. 

Le Guide Premium

Le Guide Premium

Vous possédez la version PREMIUM du Guide ?

La boutique

Acheter les vins du guide

les vins du guide

Sélection 2020

Accéder à la boutique

    

La communauté

Suivez-nous pour recevoir l’actualité du vin et rester informé de tous nos bons plans.

un mot du vin

Ondenc

Cépage blanc du Sud-Ouest devenu assez rare. Rarement vinifié seul, il fait partie de l'encépagement du gaillac et d'autres appellations du Sud-Ouest (bergerac, côtes-de-duras, montravel, monbazillac).