Nouveau ! Vous nous consultez pour trouver le bon vin. Achetez désormais les vins du Guide Hachette directement au vigneron. J’Y VAIS !

Quel vin choisir pour la Saint-Valentin ?

Publié le 04-02-2016
Le 14 février, c'est la Saint-Valentin, la fête des amoureux. Que boire à cette occasion ? Certains vins ou cuvées ont des noms qui semblent prédestinés. On recherchera aussi sur les étiquettes des symboles associés à cette célébration de l’Amour… et certaines couleurs.

 

Le Beaujolais : de saint-amour et d’eau fraîche

Pour la Saint-Valentin, du saint-amour, évidemment ! Ce cru du Beaujolais semble s'imposer par son nom. Le gamay s’y fait tendre à souhait, floral, fruité et épicé, avec ce qu’il faut d’étoffe. Œufs en meurette, cailles aux raisins, soupe de fraises, il accompagnera tout le repas.

Bourgogne : sous le climat des Amoureuses

D’autres crus semblent eux aussi prédestinés. En chambolle-musigny, le 1er cru Les Amoureuses, produit en Bourgogne, dans la Côte de Nuits, est de ceux-là. C’est un vin élégant et subtil, pour un souper fin, autour d’un pigeon aux champignons ou d’une volaille truffée.  

Bordelais : le cœur de Calon-Ségur

On trouve également un peu partout des domaines et des cuvées aux noms évocateurs (Plaisir, Séduction…) qui feront à table un amusant clin d'œil. Le Guide Hachette a sélectionné – à l’aveugle – un Château Les Amoureuses et autres cuvées des Amoureux. Les étiquettes jouent aussi leur rôle : bien involontairement, le Château Calon-Ségur (saint-estèphe) devient une bouteille de choix pour cet événement, avec le cœur sur son étiquette.

Champagne : l’heure du rosé

D'autres vins enfin sont associés par leur type à ce moment de partage et de douceur, tel le champagne rosé. Les maisons de champagnes ont l’art de proposer de superbes flacons, comme la cuvée Belle Epoque de Perrier-Jouët ornée des anémones dessinées par Gallé ; le Guide Hachette a bien noté son 2006, et a recommandé aussi d’autres cuvées de champagne rosé à prix plus doux. La Provence offre des rosés sans bulles, complexes et raffinés, d’une délicate couleur, qui n’ont rien de superficiel.

Et si vous teniez compte de ses goûts ?

Si votre cher(e) et tendre préfère les vins costauds, faites-lui plaisir et fouinez dans le Minervois ou les Corbières, dont les vins ne manquent pas non plus de cœur !

À LIRE AUSSI

Nous avons choisi pour vous des champagnes rosés, et bien sûr, les meilleurs Saint amour et l'indispensable cru classé de Pauillac célèbre ...
En savoir plus
COMMENTAIRE
Le Guide Hachette des vins - Le site de vente

ventes privées de vins

du GUIDE HACHETTE DES VINS

NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Cépage noir originaire du Bordelais et répandu dans le monde entier. Dans le Bordelais, il est surtout cultivé sur la rive droite de la Dordogne, en Libournais (appellations pomerol, saint-émilion, castillon-côtes-de-bordeaux...); généralement minoritaire, il est assemblé au merlot et parfois au cabernet-sauvignon. Dans le Sud-Ouest, il occupe une place non négligeable dans les appellations voisines du Bordelais et en coteaux-du-quercy. Dans le Val de Loire, il est appelé breton. Souvent vinifié seul, il donne leur caractère à de nombreux vins de Touraine (chinon, bourgueil, saint-nicolas-de-bourgueil). Il est très présent aussi dans les rouges d'Anjou-Saumur, seul ou en assemblage. Ce cépage est à l'origine de vins rouges et rosés moyennement tanniques et très parfumés, rappelant la framboise et la violette, parfois teintés de notes de poivron lorsqu'ils naissent de terres plus froides. Syn. : breton, bouchy.