Nouveau ! Vous nous consultez pour trouver le bon vin. Achetez désormais les vins du Guide Hachette directement au vigneron. J’Y VAIS !

JEAN-RENÉ GERMANIER
Amigne de Vétroz 2013

Guide 2015
Vin très réussi
Notes utilisateurs : - 0 avis
COMMENTAIRE DE DÉGUSTATION
DU GUIDE HACHETTE DES VINS
Première vendange en 1896 par Urbain Germanier. Aujourd'hui, les troisième et quatrième générations -Jean-René Germanier et son neveu Gilles Besse, tous deux oenologues- poursuivent la tradition familiale du vin, mais aussi celle du Bon Père William, eau-de-vie issue de la poire éponyme.

Jaune clair à reflets verdâtres, ce 2013 s'ouvre sur un nez puissant d'abricot et d'écorce de mandarine. Tout aussi puissante est le palais, gras et long, « adouci » par les sucres résiduels (21 g/l). De longue garde assurément.
Les autres vins du producteur dans le guide 2015
Guide 2015
Vin très réussi
Fendant Balavaud Grand cru 2013 (11 à15€; 25000b.): un nez de foin coupé, du gras et de l'intensité en bouche, et une belle minéralité en finale pour ce chasselas dense, au bon potentiel.
IDENTITÉ DU VIN :
Jean-rené germanier
RÉGION :
Vins Suisses
GARDE :
2018 - 2024
PRODUCTION :
80000
ÉLEVAGE :
En fût
TEMPÉRATURE :

LE PRODUCTEUR

SA JEAN-RENÉ GERMANIER
Balavaud
1963 Vétroz
Suisse

AFFICHER LES COORDONNÉES T: +41 27 346 12 16
F: +41 27 346 51 32
@: info@jrgermanier.ch

VOIR LA FICHE PRODUCTEUR
PLAT RECOMMANDÉ : tarte aux pommes
COMMENTAIRE
Le Guide Hachette des vins - Le site de vente
NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Cépage noir originaire du Bordelais et répandu dans le monde entier. Dans le Bordelais, il est surtout cultivé sur la rive droite de la Dordogne, en Libournais (appellations pomerol, saint-émilion, castillon-côtes-de-bordeaux...); généralement minoritaire, il est assemblé au merlot et parfois au cabernet-sauvignon. Dans le Sud-Ouest, il occupe une place non négligeable dans les appellations voisines du Bordelais et en coteaux-du-quercy. Dans le Val de Loire, il est appelé breton. Souvent vinifié seul, il donne leur caractère à de nombreux vins de Touraine (chinon, bourgueil, saint-nicolas-de-bourgueil). Il est très présent aussi dans les rouges d'Anjou-Saumur, seul ou en assemblage. Ce cépage est à l'origine de vins rouges et rosés moyennement tanniques et très parfumés, rappelant la framboise et la violette, parfois teintés de notes de poivron lorsqu'ils naissent de terres plus froides. Syn. : breton, bouchy.