Nouveau !  Vous nous consultez pour trouver le bon vin - bientôt vous pourrez acheter les vins du Guide Hachette directement auprès du producteur

LE GLOSSAIRE

La vigne, de l'espère vinis vitifera, aux origines du vin, comprend de nombreuses variétés que l'on appelle cépages. Dans chaque région, les plants les plus adaptés aux caractéristiques des sols et climats locaux ont été sélectionnés par l'homme pour obtenir les meilleurs vins. Selon les vignobles ou les appellations, les vins peuvent être le produit d'un seul cépage ou d'un assemblage de plusieurs variétés choisies pour leurs qualités complémentaires. L'ampélographie est la science qui s'applique à à étudier et à décrire les propriétés et caractères des quelques 10 000 cépages du monde, dont une infime partie est cultivée par les hommes pour élaborer du vin.

A B C D E F G H I J L M N O P R S T U V
Perçues directement par le nez, à la différence des arômes de bouche, les odeurs du vin peuvent être d'une grande variété, rappelant aussi bien les fruits ou les fleurs que la venaison.
Maladie de la vigne provoquée par un petit champignon et qui se traduit par une teinte grise et un dessèchement des raisins ; se traite par le soufre.
OIV
Organisation internationale de la vigne et du vin. Organisme intergouvernemental étudiant les questions techniques, scientifiques ou économiques soulevées par la culture de la vigne et la production du vin.
Qualificatif d'un vin se montrant en bouche agréablement moelleux, gras.
Cépage blanc du Sud-Ouest devenu assez rare. Rarement vinifié seul, il fait partie de l'encépagement du gaillac et d'autres appellations du Sud-Ouest (bergerac, côtes-de-duras, montravel, monbazillac).
Désigne les qualités ou propriétés perçues par les sens lors de la dégustation, comme la couleur, l'odeur ou le goût.
Opération consistant à rajouter régulièrement du vin dans chaque barrique pour la maintenir pleine et éviter l'oxydation du vin au contact de l'air.
Se dit d'un vin au nez épanoui et expressif, en général à son apogée.
Méthode d’élevage visant à faire acquérir au vin certains arômes d’évolution (fruits secs, orange amère, café, rancio…) en les exposant à l’air ; on les élève alors soit dans des barriques, demi-muids ou foudres non ouillés, parfois entreposés en plein air, soit dans des bonbonnes exposées au soleil et aux variations de températures. Ce type d’élevage caractérise certains vins doux naturels, portos et autres vins de liqueur.
Résultat de l'action de l'oxygène de l'air sur le vin. Excessive, elle se traduit par une modification de la couleur (tuilée pour les rouges, ambrée pour les blancs) et du bouquet.