VINS DE VALLÉE DU RHÔNE

L'un des plus anciens vignobles de France et la seconde région viticole de l'Hexagone après le Bordelais, traversé par le Rhône, fleuve fougueux qui file vers le Midi et voit fleurir la vigne sur chaque rive.

On distingue deux grands secteurs très différenciés : la vallée du Rhône septentrionale et la vallée du Rhône méridionale. D'autres secteurs un peu en retrait du Rhône se rattachent à la région, du Vivarais au Luberon, en passant par le Diois.

Dans cette vaste région, naissent des vins de tous les types, des vins secs dans les trois couleurs, des vins doux naturels et des effervescents.

Des vins rouges en majorité, longtemps assimilés à la « p'tite côte », ce gentil vin de comptoir qu'une brève cuvaison rendait léger et peu tannique, qui figurent aujourd'hui parmi les plus remarquables de France (côte-rôtie, hermitage, châteauneuf-du-pape...).

Vallée du Rhône

COULEURS
TYPES DE VINS

Rouges très majoritairement, rosés et quelques rares blancs; vins doux naturels; quelques effervescents (saint-péray).

PRINCIPAUX CÉPAGES
Rouges: syrah, grenache, mourvèdre, cinsault, carignan et de nombreux autres cépages devenus très rares (counoise, vaccarèse, muscardin…)
Blancs: viognier, roussanne, marsanne, grenache blanc, clairette blanche, bourboulenc…

On trouve dans la Vallée du Rhône toute la palette des vins : des vins secs dans les trois couleurs (avec une dominante de vins rouges : 80 %), des vins doux naturels et des effervescents.

Dans la partie méridionale, règne le grenache, à l'origine de vins rouges "solaires", corsés et chaleureux, d'une rondeur généreuse, mais les excès climatiques obligent les viticulteurs à utiliser plusieurs cépages pour obtenir des vins équilibrés, notamment la syrah, le mourvèdre, le cinsault ou encore le carignan. En blanc, les vins sont en général issus d'assemblage, des vins généreux, gras et expressifs, issus notamment du grenache blanc, de la clairette, du bourboulenc, de la roussanne, de la marsanne ou encore du maccabeo ou du vermentino (ou rolle), du piquepoul et autres picardan. Côté rosés, issus des mêmes cépages que les vins rouges, se montrent généralement savoureux, à la fois ronds et frais ; avec Tavel, la région détient la plus ancienne AOC de France dédiée exclusivement à ce type de vin.

Dans la partie septentrionnale, la syrah s'impose dans les vins rouges, à l'origine de vins de garde charpentés mais fins, profonds et épicés. Les vins blancs aromatiques et bien équilibrés entre gras et vivacité, sont quant à eux majoritairement issus des cépages roussanne, marsanne et viognier.

Le Diois et sa fraîcheur montagnarde favorise les vins blancs, secs et effervescents (clairette-de-die, crémant-de-die), issus des cépages clairette et muscat à petits grains.

Enfin, la tradition rhodanienne des vins doux naturels se retrouve dans les AOC rasteau et muscat-beaume-de-venise.

A la base de la hiérarchie des vins rhodaniens, on trouve l'appellation régionale côte-du-rhône (171 communes, presque toutes situées au Sud), puis les côtes-du-rhône-villages, avec ou sans nom de communes, et, au sommet, les AOC communales (côte-rôtie, condrieu, châteauneuf-du-pape, lirac...). On rattache au vignoble rhodanien des AOC indépendantes (ventoux, luberon, grignan-lès-adhémar...) qui complètent cette large gamme de vins.

C'est aux abords de Vienne que se trouve l'un des plus anciens vignobles de France, développé par les Romains, après avoir été sans doute créé par les Phocéens de Marseille. Vers le IVe siècle av. J.-C., la culture de la vigne est attestée dans les secteurs des actuels hermitage et côte-rôtie. Elle apparaît dans le Diois au début de l'ère chrétienne.

Au XIIe siècle, les Templiers plantent les premières vignes à Châteauneuf-du-Pape. Au XIVe siècle, l'installation des papes en Avignon constitue une étape marquante dans l'histoire du vignoble rhodanien. Jean XXII fait ainsi construire la forteresse crénelée à l'origine du nom de Châteauneuf-du-Pape et développe le vignoble dans le Comtat venaissin. La notoriété des vins castelapapaux, modeste à l'origine, grandit aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Une réputation telle qu'une réglementation protège alors leur authenticité : les cités de Tavel et des environs édictent en 1731 des règles de production et apposent les initiales CDR (« côtes-du-rhône ») sur leurs tonneaux, une anticipation de l'AOC.

Si le vignoble a souffert du phylloxéra à partir des années 1860, il s'est redressé de belle manière dans les années 1930, notamment sous l'impulsion du Baron Le Roy, propriétaire à Châteauneuf-du-Pape et considéré comme l'un des pères des appellations d'origine contrôlée, à l'origine de la reconnaissance de l'AOC châteauneuf dès 1936, l'une des premières de France, suivie de près par les côtes-du-rhône (1937) et d'autres crus rhodaniens.

Dans le nord de la Vallée, les vignobles, difficiles à cultiver, ont été délaissés avant de renaître grâce à la coopérative de Tain-l'Hermitage dans les années 1930, puis dans les années 1980 grâce à une nouvelle génération de vignerons et de négociants (Guigal, Chave, Chapoutier, Cuilleron...) qui leur ont redonné tout leur lustre.

Assimilés au début du XXe siècle à des vins de comptoirs, les vins rhodaniens, du nord comme du sud, sont aujourd'hui parmi les plus renommés du vignoble français. Le visage du vignoble s'est diversifié (des vins légers aux grands vins de garde), et la vallée du Rhône constitue le second vignoble français d'AOC en superficie et en production.

On distingue traditionnellement deux zones aux visages bien différents : la vallée du Rhône septentrionale, au nord de Valence, et la vallée méridionale, au sud de Montélimar, deux secteurs séparés l'un de l'autre par une cinquantaine de kilomètres vierges de vigne.

Dans la partie septentrionale, la vallée s'encaisse entre Alpes et Massif central, offrant un climat tempéré, sous influence continentale, avec des coteaux très pentus et des sols granitiques ou schisteux.

Dans la partie méridionale, la vallée s'élargit et on arrive en Provence. Le climat y est méditerranéen, fortement influencé par le Mistral, vent sec et violent qui contribue au bon état sanitaire des raisins. Les sols y sont variés : terrasses de galets roulés, sols argilo-graveleux, molasses et sables.

A l'est de Montélimar, dans la haute Vallée de la Drôme, le Diois se distingue par ses sols calcaires et son climat montagneux et frais influencé par l'altitude.

Quelques vins coups de coeur du Guide Hachette des Vins dans la région Vallée du Rhône

HACHETTE-VINS
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
VOTRE ESPACE MEMBRE
NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Se dit d'une odeur rappelant celle du musc.

SÉLECTION DE VINS DU MOMENT

9 vins blancs d'été à moins de 8€

L'été nous donne des envies de plats légers à déguster au soleil, entre amis ou en famille : apéros au jardin ou en terrasse, poissons légers et savoureux, fruits de mer ou salades à toutes les sauces ...Voici pour les accompagner notre sélection de 9 vins blancs d'été, frais et fruités, à moins de 8€ la bouteille.Tous ont reçu un coup de coeur du Guide Hachette des Vins. Une brassée de fleurs blanches, un soupçon d'agrumes ... plaisir assuré et repas réussi ! 

A CONSOMMER AVEC MODERATION - L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE.

Legende :
COULEUR, TYPE
COUP DE COEUR
VIN TRÈS RÉUSSI
VIN REMARQUABLE
VIN EXCEPTIONNEL