Les routes des vins

Routes des vins

Les vignobles d'Ile de France : de Suresnes à Paris

©

Vins franciliens, le retour ? À Paris et dans la banlieue, on recense 134 vignes établies et 18 en projet. Toutes plantées au cours des quarante dernières années, elles couvrent 11 ha. Une surface modeste au regard des 42 000 ha qu'occupait le vignoble francilien au XVIIIe siècle, alors premier de France par la taille, sinon par la qualité. À l'origine, il fournissait la cour en "vins français". Le déclin s'amorce au XIXe : baisse de la qualité, urbanisation galopante, phylloxéra, concurrence des vins du Sud.
Disparue dans les années 1940, la vigne renaît grâce à des associations, des communes, des particuliers, des oenologues. Une petite moitié des vins est blanche, issue du chardonnay (40 %), du sauvignon et du sémillon. Les rouges proviennent du pinot noir pour l'essentiel. Réglementairement assimilables aux vins de table, les vins franciliens sont rarement commercialisés et difficiles à dénicher. La Route des vins, organisée par l'Association des Vignerons franciliens réunis, vous donnera l'occasion de promenades dominicales en famille, notamment début octobre, lors des fêtes des vendanges... Une route à découvrir en train ou en métro ou, à Paris, en vélib.

  • Départ: 

  • Suresnes : le Clos du Pas Saint-Maurice

    • Lieux du vin
    • Sites et monuments
    • Restaurants
    • Fermes auberges
    • Hotels
    • Chambres hotes
  • Sans doute le vignoble le plus important et le plus abouti d'Ile de France. En 1965, Etienne Lafourcade, amateur éclairé, plante près d'un hectare de sauvignon et de sémillon. Il redonne vie au vignoble qui occupait jadis les pentes du Mont Valérien et produisait le "petit bleu" dont on se régalait au XIXe siècle. Le sémillon est remplacé par du chardonnay, mieux adapté au sol et au climat du Clos, qui compte aujourd'hui 7600 pieds. Le vin est vendu à l'Office de tourisme de Suresnes.
    À deux pas, la Cité-Jardin de Suresnes a été bâtie à partir de 1921 à l'initiative d'Henri Sellier (1883-1943), maire de la ville et créateur de l'Office public d'habitations à bon marché. Entièrement réhabilité, ce vaste ensemble de maisons individuelles et de petits immeubles manifeste un souci de mixité sociale et de convivialité. Arches, bâtiments de brique rouge, placettes, jardins, église, l'architecture est caractéristique de l'époque. Avec, en outre, une vue imprenable sur l'hippodrome de Saint-Cloud. Lors du Festival des Vendanges, le premier week-end d'octobre, le quartier s'anime de multiples spectacles de rue.
    Contacts utiles :
    - Clos du Pas Saint-Maurice, rue du-Pas Saint-Maurice, 92150 Suresnes. 01 41 18 15 51. Fête des Vendanges, premier dimanche d'octobre.
    - Office du Tourisme de Suresnes : 01 41 18 18 76.

  • Etape 1: Versailles : la vigne du Trianon

    • Lieux du vin
    • Sites et monuments
    • Restaurants
    • Fermes auberges
    • Hotels
    • Chambres hotes
  • La dernière-née des vignes d'Ile-de-France. Elle occupe environ 2 000 m² à coté du Trianon, à Versailles. En 2003, plus de 1900 pieds de merlot et de cabernet-franc sont replantés au Hameau de la Reine. Objectif : reconstituer le paysage champêtre et agricole des alentours de la ferme de Trianon sous Louis XVI. La première vendange se déroule en octobre 2006, sous le parrainage du cinéaste et vigneron californien Francis Ford Coppola et celui de sa fille, Sofia, réalisatrice du film Marie-Antoinette. Les raisins passerillés ainsi récoltés donnent lieu à environ 200 bouteilles de 50 cl d'un rosé doux.
    Contact utile : Vigne du Château de Versailles, Hameau de la Reine, 78000 Versailles.
    www.chateauversailles.fr

  • Etape 2: Bagneux : le Clos des Brugnauts

    • Lieux du vin
    • Sites et monuments
    • Restaurants
    • Fermes auberges
    • Hotels
    • Chambres hotes
  • Qu'est-ce qui fait courir, danser, défiler, déguster, fin septembre, les habitants de Bagneux, au sud de Paris ? La Fête des vendanges du Clos des Brugnauts. Une vigne créée à l'initiative de la municipalité en 1982, près de vingt ans après la disparition des derniers ceps locaux, en 1965. Aujourd'hui, 760 pieds de sémillon et de sauvignon. La blanc fruité du Clos, élaboré sous la responsabilité d'un oenologue, a été distingué dans des concours des vins d'Ile-de-France.
    Contact utile : Syndicat d'initiative, 7 avenue Louis-Pasteur, 92220 Bagneux.
    Tél. 01 46 64 41 60.

  • Etape 3: Paris : le Jardin des Plantes

    • Lieux du vin
    • Sites et monuments
    • Restaurants
    • Fermes auberges
    • Hotels
    • Chambres hotes
  • Avec 247 pieds de gamay, de chardonnay et de pinot noir, de noah et de bacco, la vigne du Jardin des Plantes ne risque guère d'aggraver la surproduction. Vitis s'ajoute aux milliers de plantes cultivées dans ce qui fut à l'origine le Jardin royal des plantes médicinales, dont la création fut décidée en 1626. À deux pas, le Muséum d'histoire naturelle, avec ses galeries de minéralogie, de paléontologie et d'anatomie comparée, sa grande galerie de l'évolution, sa ménagerie. En longeant la Seine vers Notre-Dame, on peut visiter l'Institut du Monde Arabe, puis se rendre aux Arènes de Lutèce, paradis des boulistes, l'un des deux monuments gallo-romains encore visibles à Paris.
    Contact utile : Vigne du Museum d'Histoire Naturelle, Jardin des Plantes, 57 rue Cuvier 75005 Paris.Tél. 01 40 79 56 01. Métro : Gare d'Austerlitz et Place Monge.

  • Etape 4: Paris : le Parc de Bercy

    • Lieux du vin
    • Sites et monuments
    • Restaurants
    • Fermes auberges
    • Hotels
    • Chambres hotes
  • Depuis le Jardin des Plantes, il suffit d'emprunter la passerelle Simone-de-Beauvoir pour parvenir au Parc de Bercy. Depuis 1996, le jardin Yitzhak-Rabin, où se dresse une curieuse cheminée tronconique de brique rouge, abrite 400 pieds de sauvignon et de chardonnay, ainsi qu'une treille de raisin de table (chasselas et muscat de Hambourg). Cette vigne rappelle le rôle historique et commercial des chais-entrepôts de Bercy, naguère les plus importants de France, construits en 1877, d'après les plans de Viollet-le-Duc et utilisés jusqu'en 1970. Ce petit vignoble de 660 m², les chais de la cour Saint-Émilion, les pavés, les rails, les arbres centenaires rappellent la défunte Halle aux Vins.
    Contact utile : Vigne du Parc de Bercy, 1 rue Joseph Kessel, 75012 Paris.

  • Etape 5: Paris : le parc de Belleville

    • Lieux du vin
    • Sites et monuments
    • Restaurants
    • Fermes auberges
    • Hotels
    • Chambres hotes
  • L'attrait de ce microvignoble de 250 m² établi en 1992 au flanc du coteau de Belleville ? Il ménage une vue grandiose sur le sud de Paris, la tour Eiffel, les Invalides, la tour Montparnasse. Il rappelle une tradition viticole locale vivace jusqu'au XIXe siècle. Pour le reste, la fonction de ces 140 pieds de pinot meunier et de chardonnay est surtout pédagogique, tout comme celle de la Maison de l'Air toute proche, qui présente une exposition permanente sur l'air à Paris.

  • Etape 6: Paris : Le Clos Montmartre

    • Lieux du vin
    • Sites et monuments
    • Restaurants
    • Fermes auberges
    • Hotels
    • Chambres hotes
  • La vigne la plus célèbre, la plus folklorique et la plus emblématique d'Ile-de-France, même si elle ne donne pas le meilleur vin... Au flanc de la butte Montmartre, un clos de 1556 m² exposé au nord, planté de 1762 pieds d'une dizaine de cépages noirs et blancs, dont quelques hybrides. Chaque deuxième week-end d'octobre, la vendange se déroule en grande pompe, en présence d'invités de marque, au cours d'une fête qui mêle défilés de confréries bachiques, fanfares, bals et feux d'artifice. Les raisins sont vinifiés dans les caves de la mairie du XVIIIe arrondissement sous le contrôle d'un oenologue. Ils produisent quelques 800 bouteilles d'un vin rouge vendu aux enchères au profit d'une oeuvre caritative.Planté en 1932, le clos Montmartre est le dernier témoignage d'un vignoble qui couvrait la Butte dès le XIe siècle. Son existence témoigne de la résistance des habitants au bétonnage de la Butte, lieu artistique, culturel, festif, avec ses cabarets célèbres comme le Lapin Agile. En 1929, le peintre Francisque Poulbot (1879-1946) prend la tête d'un commando qui transforme en "Square de la liberté" un terrain vague destiné au béton. La Ville de Paris y fait planter des vignes. En 1934, Albert Lebrun, président de la République, parraine les premières vendanges.
    Le Musée de Montmartre est consacré à la vie et aux artistes de la Butte. De multiples documents font revivre Montmartre en fête, les épisodes sanglants de la Commune et l'âge d'or de la bohême artistique.
    Contacts utiles :
    -Clos Montmartre, angle rue des Saules et rue Saint Vincent, 75018 Paris. Métro : Jules-Joffrin. Fête des Vendanges, deuxième dimanche d'octobre.
    -Syndicat d'initiative, 21 place du Tertre, 75018 Paris. Tél. 01 42 62 21 21.
    -Musée de Montmartre, 12 rue Cortot, 75018 Paris. Tél. 01 49 25 89.
    Email : infos@museedemontmartre.fr

  • Etape 7: Paris : le Musée du Vin

    • Lieux du vin
    • Sites et monuments
    • Restaurants
    • Fermes auberges
    • Hotels
    • Chambres hotes
  • On le trouve sur la même rive, dans le XVIe arrondissement. Paradoxalement situé rue des Eaux, le Musée du vin de Paris occupe les anciens celliers du couvent de Passy. Il expose une belle collection d'outils de vigneron et d'objets du vin (tire-bouchons, verres, etc). Restaurant, école de dégustation, centre de formation, quatre grandes salles à louer pour organiser des soirées. A deux pas, rue Raynouard, vous trouverez la Maison de Balzac.
    Contact utile : Musée du Vin de Paris, rue des Eaux, 5 square Charles Dickens, 75016 Paris. Tél. 01 45 25 63 26. Métro Passy.

  • Arrivée: 

  • Paris : le clos des Morillons

    • Lieux du vin
    • Sites et monuments
    • Restaurants
    • Fermes auberges
    • Hotels
    • Chambres hotes
  • Résolument bourguignon et champenois, tel est, au parc Georges-Brassens (XVe arrondissement), l'encépagement du Clos des Morillons : 700 pieds de pinot noir, une dizaine de pieds de pinot meunier, plantés en 1983 sur quatre terrasses aménagées avec de la terre rapportée, du sable de Loire et de la roche calcaire. Une manière de ressusciter le vignoble qui occupait le hameau de Vaugirard jusqu'à la fin du XVIIe siècle, remplacé par des cultures maraîchères, puis par des abattoirs. La récolte se déroule vers la mi-septembre : 200 kg de raisins, près de 320 bouteilles de vin rouge.

Imprimer