• Côtes-de-provence
  • Château du puget

  • Cuvée de Chavette 2007
  • Vin rouge tranquille
  • 2010

  • Vin cité
  • Élevage
  • Élevé en fut
  • Production
  • 8000 bouteilles
  • Prix
  • 5 à 8 €

Séduisant avec sa robe rubis profond, ce vin issu d'un assemblage cabernet-sauvignon et syrah révèle un nez discret, qui s'ouvre à l'aération sur des notes de fruits rouges, de cuir et de tabac. En bouche, le long élevage en fût a laissé son empreinte boisée, et le fruit a encore un peu de mal à exister. Mais la structure et les tanins sont là, et dans deux ou trois ans l'ensemble se sera affiné. À réserver pour une viande en sauce ou des magrets. La cuvée Tradition blanc 2008 est également citée pour son ampleur et sa générosité.

Découvrir l'appellation Côtes-de-provence

Côtes-de-provence

Couleurs
Principaux cépages :
Rouge et rosé : grenache, cinsault, syrah, mourvèdre, tibouren, carignan, cabernet-sauvignon.
Blanc : rolle, ugni blanc, clairette, sémillon.
Potentiel de garde :
Rouge : jusqu'à 10 ans.
Blanc et rosé : à boire dans l'année (mais certains millésimes peuvent vieillir).

Née en 1977, cette vaste appellation occupe un bon tiers du département du Var, avec des prolongements dans les Bouches-du-Rhône, jusqu'aux abords de Marseille, et une enclave dans les Alpes-Maritimes. Trois terroirs la caractérisent: le massif siliceux des Maures, au sud-est, bordé au nord par une bande de grès rouge allant de Toulon à Saint-Raphaël, et, au-delà, l'importante masse de collines et de plateaux calcaires qui annonce les Alpes. Issus de nombreux cépages différents, en proportions variables, sur des sols et des expositions tout aussi divers, les présentent, à côté d'une parenté due au soleil, des variantes qui font précisément leur charme... Un charme que le Phocéen Protis goûtait sans doute déjà, 600 ans avant notre ère, lorsque Gyptis, fille du roi, lui offrait une coupe en aveu de son amour... La diversité des côtes-de-provence a conduit à individualiser certains terroirs, comme ceux de Sainte-Victoire et de Fréjus, reconnus en 2005. Sur les blancs tendres mais sans mollesse du littoral, les nourritures maritimes et très fraîches seront tout à fait à leur place, tandis que ceux qui sont un peu plus pointus", nés un peu plus au nord, appeleront des écrevisses à l'américaine et des fromages piquants. Les rosés, plus ou moins tendres ou nerveux, s'accorderont aux fragrances puissantes de la soupe au pistou, de l'anchoïade, de l'aïoli, de la bouillabaisse, et aussi aux poissons et fruits de mer aux arômes iodés: rougets, oursins, violets. Parmi les rouges, ceux qui sont tendres, à servir frais, conviennent aussi bien aux gigots et aux rôtis qu'au pot-au-feu, surtout si l'on sert ce dernier en salade; les rouges puissants, généreux, qui peuvent parfois vieillir une dizaine d'années, conviendront aux civets, aux daubes, aux bécasses. Et pour les amateurs d'harmonies insolites, rosés frais et champignons, rouges et crustacés en civet, blancs avec daube d'agneau (au vin blanc) procurent de bonnes surprises."

En savoir plus sur l'appellation Côtes-de-provence


Voir les vins les plus consultés de l'appellation Côtes-de-provence

Tout savoir sur la région PROVENCE

LE PRODUCTEUR
 
 

Vente privée de vins Côtes-de-provence

Achetez vos vins Côtes-de-provence au meilleur prix en vous inscrivant gratuitement et sans engagement aux ventes privées de vins Provence du site 1jour1vin.com

 

ajouter un commentaire

Pour participer à la discussion vous devez être membre.