Nouveau ! Vous nous consultez pour trouver le bon vin. Achetez désormais les vins du Guide Hachette directement au vigneron. J’Y VAIS !

Florian Roblin, Coteaux-du-giennois, élu vigneron de l'année par le Guide Hachette des Vins

Publié le 03-06-2017
Son grand-père cultivait un petit bout de vigne mais ce sont ses amis du lycée qui l’ont convaincu d’embrasser le métier de vigneron. Florian Roblin s’est lancé il y a dix ans. Son succès l’incite à voir un peu plus grand… En misant sur les coteaux-du-giennois, appellation créée en 1998, qui s’affirme au sein des vins du Centre-Loire, à côté des sancerre et autres pouilly-fumés.


« Je préfère de longues cuvaisons avec peu d’extraction pour avoir des vins structurés mais avec des tanins fins. »

 

Des céréales à la vigne

Les terrains familiaux étaient en appellation coteaux-du-giennois. Ils n’attendaient que la volonté d’un jeune homme passionné pour accueillir de nouveaux ceps. « Du temps de mon grand-père, tout le monde avait son petit bout de vigne dans le village. Mon grand-père aimait bien faire son vin. Point à la ligne. Ce sont mes amis au lycée agricole et viticole de Cosne-sur-Loire qui m’ont fait changer de voie. C’est là que j’ai tout appris ». Des amis issus de familles vigneronnes de tout le Centre-Loire : Sancerre, Pouilly, etc. De visite de cave en visite de cave, le jeune homme est conquis par le monde du vin. Lui qui ne se destinait jusqu’alors qu’à la reprise de l’exploitation familiale, céréalière.

Découvrez les vins de Florian Roblin récompensés par le Guide Hachette des Vins

Voir les vins

Florian Roblin passe un BTS et fait des stages chez des producteurs de référence, comme François Villard (Condrieu) ou Alphonse Mellot (Sancerre). En 2006, il commence les plantations, avec le sauvignon ; en 2010, c’est au tour des rouges avec une nette dominante de pinot noir (80 %). Aujourd’hui encore, le domaine reste modeste : 3 ha et autant de cuvées. Champs Gibault, en blanc et en rouge, et Coulée des Moulins en blanc uniquement.

 

Des plantations à très hautes densités, comme dans les grands crus

Le terroir de Champs Gibault, exposé plein sud, est composé d’argiles à silex reposant sur de la craie ; celui de Coulée des Moulins est constitué de terres blanches, sur la craie également. Les vignes sont plantées à haute densité – plus de 10 000 pieds par hectare – pour que les ceps se concurrencent, s’enracinent profondément. Leur production est plus facile à maîtriser et les rendements n’excèdent pas 30 à 40 hl/ha selon les années. Pas davantage qu’un grand cru ! Les raisins sont soigneusement sélectionnés à la vigne comme à la cave, où ils passent sur table de tri.

Les rouges sont égrappés et mis en cuve pendant un mois. « Je préfère de longues cuvaisons avec peu d’extraction pour avoir des vins structurés mais avec des tanins fins », explique Florian Roblin. L’élevage se poursuit en fût pendant une dizaine de mois. Les blancs sont mis à fermenter et élevés en cuve uniquement.

 

Croissance en vue

Le millésime 2 014 n’a laissé que de bons souvenirs au jeune vigneron : les raisins étaient à bonne maturité, frais et concentrés. « C’est un super millésime que je place dans mon trio de tête avec 2012 et 2010. » On notera d’ailleurs que le 2012 a valu un coup de cœur au Champs Gibault blanc.

De quoi inciter Florian Roblin à poursuivre les plantations dans la parcelle de Champ Gibault. L’objectif est d’atteindre à terme 7 ha, en favorisant le sauvignon. De quoi ancrer davantage encore les ­coteaux-du-giennois parmi les AOC qui comptent dans le Centre-Loire.

COMMENTAIRE
Le Guide Hachette des vins - Le site de vente

ventes privées de vins

du GUIDE HACHETTE DES VINS

NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Méthode d’élevage pratiquée en Andalousie pour certains xérès, et qui vise à assembler en continu vins anciens et vins plus jeunes. Elle consiste à empiler plusieurs étages de barriques ; celles situées au niveau du sol (solera) contiennent les vins les plus âgés, les plus jeunes étant entreposés dans les barriques de l’étage supérieur. On prélève dans les tonneaux du niveau inférieur le vin à mettre en bouteille, qui est remplacé par du vin plus jeune de l’étage supérieur, et ainsi de suite.