Nouveau !  Vous nous consultez pour trouver le bon vin - bientôt vous pourrez acheter les vins du Guide Hachette directement auprès du producteur

Le rosé-d’anjou : suave, fruité et léger

Publié le 11-05-2016
Le rosé-d’anjou admet tous les cépages rouges angevins, car la région ne se réduit pas au cabernet franc, au cœur des appellations de vins rouges. Et comme les cabernets vinifiés en rosé donnent plutôt des cabernet-d’anjou, cette AOC met plutôt en vedette les autres cépages. Egalement demi-secs, ils sont plus légers.

 

Rosé d'anjou, parfait pour l'apéritif

Le rosé d’Anjou peut provenir de tous les cépages rouges angevins : cabernet franc et sauvignon, mais plus probablement du grolleau noir et du grolleau gris, très cultivés dans la région. On peut trouver aussi le gamay, le côt (malbec) et le pineau d’Aunis. Contenant eux aussi des sucres résiduels (7 g/l ou davantage), le rosé-d’anjou est suave et fruité, associe souplesse et fraîcheur. Mais les cépages mis en œuvre et les rendements, un peu plus importants que pour le cabernet-d’anjou, en font des vins plus légers en alcool et souvent moins doux.

Ces vins seront parfaits pour l’apéritif et les desserts fruités, mais pour les cuisines relevées et fortes en goût, on leur préférera le cabernet-d’anjou.

 

Crédit photo : Patrick Touchais

À LIRE AUSSI

Si l’on y produisait déjà du rosé au début du siècle dernier, la vallée de la Loire a longtemps eu les blancs pour porte-drapeaux. Puis les ...
En savoir plus
COMMENTAIRE
Le Guide Hachette des Rosés 2016-17 est en ligne
Côtes-de-Gascogne en fête : le nouveau visage des vins moelleux
NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Action de couper le bout des rameaux de vigne en fin de végétation.