Nouveau !  Vous nous consultez pour trouver le bon vin - bientôt vous pourrez acheter les vins du Guide Hachette directement auprès du producteur

Chambrer un vin rouge avant de le servir, est-ce conseillé ?

Publié le 20-07-2015
Chambrer un vin est une pratique ancienne, qui consistait à remonter de la cave les vins rouges pour les ramener doucement à la température de la chambre, avant de les servir. Cette pratique se justifiait quand les caves étaient à 8-9 °C et les chambres n'excédaient pas les 15-16 °C; aujourd'hui, elle semble avoir perdu de son intérêt, sauf si le vin est placé dans une pièce bien fraîche. Quelle est la température idéale de service des vins rouges et comment s'obtient-elle ?

Dans un logement chauffé, chambrer un vin rouge est inutile

Aujourd'hui, avec nos logements chauffés à 20 ou 25 °C (pour les plus frileux), cette précaution de service peut devenir néfaste car chambrer le vin – rouge généralement –, reviendrait à l'amener à une température de service trop chaude, puisque au-delà de 16-18 °C les arômes s'envolent et la perception de l'alcool domine.

Et nos vins actuels affichant un taux d'alcool plus élevé d'un ou deux degrés qu'auparavant, l'impression d'alcool s'en ressent d'autant plus rapidement ! 

La température idéale de service des vins rouges : ni trop chaude, ni trop froide !

S'il fallait remettre cette "pratique préliminaire" au goût du jour, alors il faudrait plutôt placer le vin rouge dans la pièce la plus fraîche de l'habitat, entre 16 et 18°C.

Sachez qu'une fois le vin servi dans le verre, la température augmente en moyenne d'un degré toutes les cinq minutes jusqu'à atteindre la température ambiante. Un vin rouge se doit donc de n'être servi ni trop chaud, ni trop froid (les basses températures ayant tendance à "durcir" les vins tanniques), mais en général, pas besoin de le chambrer !

Il arrive que des restaurateurs ignorant les bonnes pratiques en matière de vins proposent leur verre de vin rouge tiède ou glacé à 6 €. N'hésitez pas à leur faire la remarque : chambrer le vin devient alors un facteur d'altération des arômes du vin, qui pour le prix, aurait mérité d'être mieux traité !

COMMENTAIRE
Le Guide Hachette des Rosés 2016-17 est en ligne

ventes privées de vins

du GUIDE HACHETTE DES VINS

Côtes-de-Gascogne en fête : le nouveau visage des vins moelleux
NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Famille d’arômes évoquant le brûlé ou le fumé : bois brûlé, fumée, cendre, goudron, et aussi les denrées qui résultent de la torréfaction, comme le café, le thé ou le cacao, ou encore le pain grillé et le tabac.