Nouveau !  Vous nous consultez pour trouver le bon vin - bientôt vous pourrez acheter les vins du Guide Hachette directement auprès du producteur

Rencontre avec la vigneronne Estelle Roumage, Château Lestrille Capmartin

Publié le 08-03-2016
D’après le dernier recensement, un chef d’exploitation sur quatre est une femme. Quant à la profession d’œnologue, elle s’est largement féminisée. En revanche, les notions de « vin féminin », de « vin de femme » ou de « goût féminin » sont largement battues en brèche ! Les viticultrices sont nombreuses à figurer au Guide Hachette, qu’elles le deviennent par atavisme familial ou pour concrétiser leur désir d’un nouveau parcours. Portrait d’une vigneronne de l’Entre-deux-Mers, Estelle Roumage, qui met à l’honneur les bordeaux et bordeaux supérieur.

 

La science, la pratique et l’héritage familial

Elle nous accueille sur le seuil de sa boutique, véritable corridor de la tentation. Ici, nous confie-t-elle, « on ne cherche pas à singer les belles manières de l’oenotourisme. Nous faisons de ce lieu un endroit intime de découvertes sensorielles, y compris pour les enfants. » L’entretien se poursuit dans la salle de dégustation. La pierre de taille, omniprésente dans le vignoble, donne la classe bordelaise à une demeure par ailleurs très simple. Sobre comme le décor minimaliste.

Estelle Roumage est riche d’un long apprentissage universitaire, commercial et viticole, acquis en France (Master Sciences viticoles à Bordeaux, Master de gestion) et à l’étranger (Angleterre, Chili, Nouvelle-Zélande). Comme nombre des vignerons de sa génération, elle n’a pas hésité à vinifier aux antipodes. Elle a su également recueillir l’héritage de l’exploitation familiale. « Mon père a fait « agro ». C’est lui  qui a modernisé le chai. J’ai donc, en 2006, pris les rênes dans des conditions idéales. »  Les vins de la propriété (entre-deux-mers, bordeaux supérieur) ont déjà été distingués du temps du père, ancien président des appellations bordeaux et bordeaux supérieur.

Découvrez les vins d'Estelle Roumage sélectionnés par le Guide Hachette

VOIR LES VINS  

 

Des vins accessibles et accomplis

Les coups de cœur du Guide ? Elle les truste, avec des cuvées à la fois élégantes et étoffées,  accessibles et à prix doux. « Vous me dites treize ? » Ajoutant, l’air entendu : « Chacun d’eux procure une joie indicible », avant de préciser que ce genre d’hommage « c’est comme une véritable  consécration... Et la récompense des efforts de tout un groupe. Nos employés – neuf permanents, eux aussi concernés par notre attachement au développement durable – ne sont pas étrangers à nos récompenses ». À la question de savoir ce qu’en pensent ses clients, elle répond qu’elle est « heureuse de les en informer. » « J’ai alors le sentiment de partager avec eux une sorte de secret ». Surtout lors de dégustations qu’elle entend « ne pas sacraliser ». Elle adore « la spontanéité ». Un peu plus tard, elle avouera ressentir chacun des coups de coeur comme « la reconnaissance d’un progrès ». Parce que « chaque progrès donne un nouvel espoir ». Puis, après une hésitation, elle ajoutera, lucide : « Ce nouvel espoir reste suspendu à la solution d’une nouvelle difficulté ». Perfectionniste, Estelle ! Ses vins ? Ils sont à son image. Elégants, oui. Mais sans tapage. Serait-elle violoniste que nous dirions : « Quel joli coup d’archet ! »

COMMENTAIRE
Le Guide Hachette des Rosés 2016-17 est en ligne

ventes privées de vins

du GUIDE HACHETTE DES VINS

Côtes-de-Gascogne en fête : le nouveau visage des vins moelleux
NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Famille d’arômes évoquant le brûlé ou le fumé : bois brûlé, fumée, cendre, goudron, et aussi les denrées qui résultent de la torréfaction, comme le café, le thé ou le cacao, ou encore le pain grillé et le tabac.