Nouveau !  Vous nous consultez pour trouver le bon vin - bientôt vous pourrez acheter les vins du Guide Hachette directement auprès du producteur

Sur la route du vin de Moselle, la jolie ville de Grevenmacher

Publié le 15-12-2015
Culture, histoire et vin se mêlent dans cette jolie ville animée, la plus importante de la Moselle luxembourgeoise. C’est une halte agréable qui permet de profiter de ses musées et de son cinéma, de flâner dans son centre ancien marqué par des siècles de fortifications. Sur les quais, le bateau de croisière M.S. Princesse Marie-Astrid lève l’ancre en saison pour de jolies balades sur la Moselle. Et sur les coteaux, vignes et vergers offrent leur savoureuse production à déguster dans les nombreuses caves de la ville.

La visite de la ville

Depuis le Moyen Âge, l’histoire s’inscrit dans les murs de Grevenmacher. Le cours de la Moselle et l’ancienne route romaine qui reliait Trèves à la forteresse de Luxembourg étaient d’importantes voies de communication. Le site de Grevenmacher fut choisi par les comtes de Luxembourg pour y bâtir l’une des seules forteresses rectangulaires d’Europe, défendue par quatre portes et 23 tours. Malgré un vaste incendie qui détruisit les deux tiers de la ville en 1822, il en subsiste l’ancien beffroi devenu clocher de l’église Saint-Laurent et quelques pans d’enceinte. Les maisons de maître et de vignerons, le ruisseau qui se faufile entre deux ruelles pavées, la grange de dîme et sa belle tourelle Renaissance, où les vignerons laissaient autrefois un neuvième de leur récolte, contribuent également au charme de la ville. Perchée en haut d’un escalier, une petite chapelle a pris place sur le mont Sainte-Croix, offrant l’une des plus jolies vues sur Grevenmacher.

Plan disponible à l’office régional de tou- risme Région Moselle luxembourgeoise. Tél. : (352) 26 74 78 74, www.visitmoselle.lu Visite guidée sur rés., prix sur demande.

 

Le Kulturhuef

En l’an 2000, musées, café et cinéma ont investi les anciens abattoirs, dont on voit encore crochets et piliers dans l’espace café. Cette belle réalisation donne à la ville un outil culturel de premier ordre. Le musée du Jeu de cartes se justifie par la présence d’une manufacture spécialisée dans les cartes à jouer à Grevenmacher au milieu du XVIIIe s. On y découvre l’évolution de la fabrication, qui commença à la main avec un coloriage au pochoir, ainsi que de nombreuses cartes publicitaires. Un jeu interactif permet de reconnaître les grands hommes   derrières les cartes : Jules César en roi de carreau, Charlemagne en roi de cœur !

Le musée de l’Imprimerie retrace lui aussi l’évolution  du  métier  en  partant  des  lettres en  plomb  bien  rangées  dans  leurs  tiroirs. D’impressionnantes machines – dont un modèle original Heidelberg – y sont exposées, leur maintenance étant assurée par d’anciens imprimeurs présents tous les mercredis. Jouxtant les  musées, le cinéma dispose de 80 places assises et propose une programmation « art et essai » sous-titrée en néerlandais et en français. Son Kulturcafé permet quant à lui de discuter avant ou après la projection. Le premier week-end de juillet, un grand écran en structure gonflable et un barbecue sont installés  dans  la  cour  du  Kulturhuef  pour deux soirées en plein air.

54, route de Trèves, Grevenmacher. Tél. : (352) 26 74 64 1, www.kulturhuef.lu Musées : t.l.j. sf lun. 14 h-18 h ; accès libre ; vis. guidées gratuites à certaines dates. Ateliers pour adultes et enfants, petits concerts et soirées débats. Très jolie boutique-papeterie.

 

Le jardin des Papillons

Telle une volière tropicale, une seule et vaste pièce regroupe 50 espèces de papillons qui volettent de plante en nichoir. Certains sont magnifiques, tel l’Hamadryas amphinome aux tons bleus et dessins madras, d’autres plus quelconques cachent leur jeu, dévoilant d’éclatantes  couleurs en  dépliant  leurs ailes. Dans un décor tropical  avec  ponton de bois à la japonaise et plantes exotiques, d’autres animaux vivent en semi-liberté ou derrière leur vitrine : reptiles, caméléons multicolores, tortues et d’amusantes cailles chinoises qui se baladent entre les jambes et ont la bonne idée de se nourrir de fourmis et d’araignées dévoreuses de papillons.

Route de Trèves (à proximité de Kulturhuef), Grevenmacher. Tél. : (352) 75 85 39 www.papillons.lu. T.l.j. 9 h-17 h avr.-oct. Entrée : 7 €. Boutique, brasserie

 

Croisière sur le M.S. Princesse Marie-Astrid

S’il porte bien le même nom, ce Princesse Marie-Astrid n’est pas le bateau des accords de Schengen, ce dernier ayant pris sa retraite et laissé la place à plusieurs « copies » depuis 1985. Long de 60 m, joliment effilé, il peut accueillir 500 passagers, dont plus de la moitié à l’extérieur. Naviguer par beau temps sur le  pont  supérieur  permet  d’avoir  un  panorama  totalement  dégagé  sur  les  deux  rives de  la  Moselle.  Depuis  Grevenmacher,  vous avez le choix entre une courte croisière vers Wasserbillig ou Remich ou une pause déjeuner avec produits du terroir ou un déjeuner traditionnel le dimanche. Des croisières sont aussi possibles à la journée vers l’Allemagne.

Embarquement : 10, route du Vin, Grevenmacher. Tél. : (352) 75 82 75 www.marie-astrid.lu. Début avr.-fin sept., www.entente- moselle.lu.

Prix : à partir de 5,50 € la minicroisière vers Wasserbillig A/R. Possibilité de prendre le bateau en chemin pour de courtes croisières. Brasserie.

 

La réserve naturelle du Kelsbaach

Tout autour de Grevenmacher, les coteaux de vignes témoignent de la forte activité viticole de la région. En empruntant le circuit thématique du vin et de la nature qui traverse la réserve naturelle de Kelsbaach, on se rapproche de quelques vignobles en terrasse. Sur le chemin balisé, des pierres d’anciens moulins, des panneaux explicatifs sur l’activité viticole, la roche, la faune et la flore accompagnent cette agréable balade, à faire plutôt entre mi-mai et fin juin pour profiter des orchidées !

Départ près du cimetière de Grevenmacher. Plan disponible au bureau d’information touristique de Grevenmacher et sur www.grevenmacher.lu (en allemand).

 

………………………………………………………………………………………………………………………

DE VIEILLES CAVES

Grevenmacher abrite deux des plus vieilles caves de la Moselle luxembourgeoise. Au n° 12, rue des Caves se trouvent toujours les bâti- ments des premières « Caves coopératives de la Moselle » fondées en 1921 par Faber et qui ont, depuis, rejoint les Domaines Vinsmoselle (www.vinsmoselle.lu). Au n° 22, route du Vin, c’est un œnologue, Jean-Bernard Massard, qui créa lui aussi sa société en 1921. On peut visiter sa cave, une imposante bâtisse située en bord de Moselle (www.bernard-massard.lu).

………………………………………………………………………………………………………………………

 

La maison de la Nature de Manternach

Une cour pavée de pierres naturelles précède cette ferme rénovée du XIXe s. Géré par l’Administration de la nature et des forêts, c’est aujourd’hui un centre d’information qui regroupe une mine de documents sur l’environnement, ainsi que les plans de nombreux sentiers à suivre dans la vallée inférieure de la Syre (à ne pas confondre avec la Sûre !) et dans les réserves naturelles de la région. Un petit musée expose d’anciens outils utilisés pour les différentes activités agricoles, dont la viticulture. Faune, flore et habitat trouvent également leur place dans une exposition située à l’étage.

Centre d’information « A Wiewesch » : 12, rue Syrdall, au centre du village. Tél. : (352) 26 71 67 1, www.centresnatureetforet.lu

 

Manternacher Fiels – sentier labellisé « Itinéraire d’excellence »

Le sentier Manternacher Fiels débute devant le Centre d’accueil A Wiewesch, dans le village de Manternach. De grandes parties de la vallée de la Moselle sont caractérisées par la période du Trias. L’abondance de coquillages et de coraux a conduit à la formation d’une énorme couche de chaux. C’est dans cette zone de calcaire que vous emmène la boucle de rêve Manternacher Fiels. La commune de Manternach, située dans la vallée de la Syre, rivière de 32 km affluent de la Moselle, était autrefois un lieu important de l’industrie de l’acier et du papier. Le sentier vous mène à travers les vignobles de la réserve naturelle jusqu’aux anciens vergers du plateau de Lellig. Moulins historiques, ravins et superbes vues vous accompagneront tout au long du parcours dont la richesse des panneaux explicatifs est impressionnante.

Circuit de 9,6 km ; difficulté : moyenne ; durée : env. 3 h. Itinéraire disponible à l’office régional de tourisme Région Moselle luxembourgeoise et sur www.visitmoselle.lu Départ déconseillé les jours de pluie ou juste après une averse, car le sentier devient glissant. 

Prix sur demande. Bonnes chaussures de marche recommandées.

 

Mertert

La Syre et la Moselle se rejoignent dans ce paisible village viticole aux maisons colorées. Au milieu des années 1960, un port d’envergure a vu le jour à Mertert, amenant de toute l’Europe un trafic régulier des bateaux. Le superbe parc municipal du village en cache les infrastructures. Dessiné par Édouard André, il adopte un style « à l’anglaise » sur 3,8 ha, avec pièce d’eau et allées ombragées. Un kiosque, actuellement en rénovation, des haies fleuries et quelques arbres vieux de plus de 135 ans en composent le décorum. Autrefois, on cabotait et l’on se baignait dans l’étang, qui sert aujourd’hui de pièce d’eau. À l’entrée du parc, une élégante statue, œuvre de Marie-Josée Kerschen, rend hommage aux bienfaiteurs de la Seconde Guerre mondiale. Mertert a gardé une partie de son « château » du XIXe s., belle bâtisse jaune aujourd’hui coupée du parc et transformée en centre d’accueil et de bureaux. Rue du Port, quelques vaches prouvent que l’agriculture est toujours présente dans le village.

Sentier culturel avec panneaux explicatifs, départ devant l’église, téléchargeable sur www.mertert.lu

 

Wasserbillig

Au confluent de la Moselle et de la Sûre, Wasserbillig boucle le cours luxembourgeois de la Moselle, qui continue ensuite sa course en Allemagne. Ses quais le long de la Sûre sont aménagés en une jolie promenade et l’on devine encore l’ancien poste de douane près du pont qui sépare le Luxembourg de l’Allemagne. En rejoignant le centre, il faut pousser la porte de l’église pour admirer le beau maître-autel baroque ainsi qu’une Piéta polychrome du XVIIIe s.

Sentier culturel de découverte de Wasserbillig avec panneaux d’information. Départ devant la Mairie. Petite brochure explicative disponible sur www.wasserbillig.lu

 

L’Aquarium

Ce petit aquarium communal dont s’occupe un animateur passionné expose des pois- sons venus des lointaines mers tropicales, comme des eaux de la Moselle. Les bassins les plus colorés sont consacrés aux poissons de mer dans un décor où se mêlent coraux et anémones  multicolores.  Murènes,  poissons- anges tout bleus, balistes-picasso, poissons clowns et quelques minuscules hippocampes y nagent avec beaucoup de grâce. Les grands bassins sont réservés aux poissons de rivière, qui jouent eux-aussi avec les couleurs : carpes bicolores rouge et blanc ornant habituellement les petits bassins des jardins du Japon ou de Chine, poissons arc-en-ciel d’Australie, petits spécimens roses d’Amérique du Sud, oscars à taches orangées. Tout ce petit monde profite du passage répété des poissons nettoyeurs devant la vitre, très utiles pour l’entretien des aquariums ! Il y a même un petit requin et un piranha, prédateur au faciès peu sympathique. Petit conseil : venez plutôt l’après-midi pour profiter des reflets de l’eau qui joue avec le soleil dans l’aquarium du fond.

Rue des Pépinières, promenade de la Sûre Tél. : (352) 26 74 02 37, www.wasserbillig.lu T.l.j. 10 h-18 h de Pâques à fin sept, ven.-dim. 10 h-17 h le reste de l’année, f. en déc. et janv. Entrée : 3 €.

 

La vallée de la Sûre

Une petite incursion au nord de Wasserbillig permet de découvrir cette riante vallée, plus étroite que celle de la Moselle et bordée de profondes forêts. Ici commence le Mullerthal, joliment baptisé « petite Suisse luxembourgeoise ». À Rosport, dans un méandre de la Sûre situé à environ 15 km de Wasserbillig, la construction d’un barrage a permis la création d’un lac où sont pratiquées de nombreuses activités nautiques. Sur la commune où sont installés deux vignerons, les vignes sont travaillées en culture biologique au lieu- dit Helt, et certaines ont toujours leur place sur les terrasses en pierre sèche.

Syndicat d’initiative de Rosport : camping du barrage, route d’Echternach, Rosport. Tél. : (352) 73 01 60, www.rosport-tourism.lu Maison viticole Roeder : 27, rue de la Montagne, Steinheim (Rosport)

Tél. : (352) 26 72 12 36 et (352) 69 16 28 73 1   www.biowenzer.lu

Vins René Krippes : 11a, rue du Port, Rosport Tél. : (352) 62 12 86 13 1

 

………………………………………………………………………………………………………………………

LA SÛRE ÀVÉLO

Depuis Wasserbillig, station RentaBike (voir p. 13), cet itinéraire d’environ 50 km suit les berges de la Sûre en faisant quelques incursions en Allemagne. Depuis Rosport, une route panoramique d’environ 40 km  offre quant à elle de très beaux points de vue sur la vallée. www.velo-sans-frontieres.eu

………………………………………………………………………………………………………………………

 

Echternach

En bord de Sûre, Echternach est la plus ancienne cité du Luxembourg. L’enceinte fortifiée qui cerne la ville, les rues piétonnes bor- dées de commerces, la belle place du Marché et ses terrasses au soleil, le patrimoine médiéval et la basilique Saint-Willibrord méritent largement quelques heures de visite. Joyau d’Echternach, la basilique existe depuis le VIIIe s. Mêlant roman et gothique, son architecture est illuminée de beaux vitraux racontant la vie de saint Willibrord. Ce grand évangélisateur baptisé « l’apôtre du Benelux » fonda une abbaye sur place, où il mourut en 739. Une exceptionnelle « procession dansante » (saut d’un pas en avant vers la gauche, puis vers la droite), dont on a déjà la trace au XVe s., lui est consacrée le mardi qui suit la Pentecôte. Inscrite au patrimoine immatériel de l’Unesco, elle accueille chaque année près de 15 000 participants.

Office régional du tourisme Région Mullerthal, Petite Suisse luxembourgeoise. BP 152, Echternach. Tél. : (352) 72 04 57 www.mullerthal.lu

 

………………………………………………………………………………………………………………………

UN BAC ENTRE DEUX RIVES

Wasserbillig est sur la rive gauche luxembourgeoise, Oberbillig sur la rive droite allemande. Entre les deux coule la Moselle, barrière naturelle qui sépare les deux pays. À la fin du XVIIIe s., un bac assura la liaison de rive à rive, jusqu’à sa destruction par les Allemands en 1944. Depuis 1966, un nouveau bac, le Sankta Maria, a repris du service sur la Moselle. En trois minutes, vous quittez l’un pour passer sur l’autre, tout en profitant d’un agréable panorama sur la vallée.

………………………………………………………………………………………………………………………

 

crédit photo : Samuel Dhote

À LIRE AUSSI

Les parcours que l'on vous propose épousent les contours de la Moselle. Couvert de vignes, ils égrènent de beaux villages traditionnels qui ...
En savoir plus
COMMENTAIRE
Le Guide Hachette des Rosés 2016-17 est en ligne

ventes privées de vins

du GUIDE HACHETTE DES VINS

Côtes-de-Gascogne en fête : le nouveau visage des vins moelleux
NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Acide présent à l'état naturel dans beaucoup de vins et qui se transforme en acide lactique par la fermentation malolactique.