Nouveau !  Vous nous consultez pour trouver le bon vin - bientôt vous pourrez acheter les vins du Guide Hachette directement auprès du producteur

Sur la route du vin, Remich, la perle de la Moselle

Publié le 15-12-2015
Centre névralgique de la viticulture mosellane, qui accueille notamment le siège de l’Institut viti-vinicole, la « perle de la Moselle » est une ville animée et commerçante. Déjà connue à l’époque romaine, fortifiée pendant le Moyen Âge, elle a gardé quelques témoignages de son passé que l’on découvre en flânant dans ses ruelles. Aujourd’hui, c’est à l’ombre de la Moselle touristique et de ses caves viticoles, ouvertes à la visite et à la dégustation, que Remich construit son avenir.

La visite de la ville

La jolie promenade aménagée le long de la Moselle est le point de départ idéal de cette découverte de Remich : une balade de 3 km sous les arbres pour profiter du va-et-vient des bateaux de croisière. Sur l’esplanade qui borde le fleuve, la fontaine de Bacchus est signée de l’artiste luxembourgeois Will Lofy,  très  prolifique  dans  son  pays.  Ses « lavandières » bien en chair ornent également la place du Dr. Fernand-Kons. Sur cette immense place bordée de terrasses de café, un vide-grenier occupe tout l’espace chaque dernier dimanche du mois durant la période estivale, une mine de découvertes particuliè- rement intéressantes pour les non-Luxembourgeois !

Par la porte Saint-Nicolas, seule rescapée des trois portes qui ouvraient la ville à l’époque médiévale, on entre dans l’ancien quartier des pêcheurs et des artisans du Remich d’autrefois, un petit réseau de ruelles qui s’élargissent et se raréfient en grimpant vers l’église et son beffroi médiéval. Au cours de la balade, plusieurs photos en noir et blanc montrent les crues de la Moselle qui firent des ravages à Remich. La canalisation du fleuve dans les années 1960 a, heureusement, largement amélioré la situation.

Circuits de visite disponibles au bureau d’information touristique de Remich : gare routière (à l’embarquement des bateaux devant la Moselle)

Tél. : (352) 23 69 84 88, www.remich.lu

 

Les caves Saint-Martin

Tout un réseau de galeries souterraines, unique en Moselle, veille à la conservation de la production du domaine viticole Gales. « Ces galeries  ont été  creusées en 1919,  à l’image de ce qui se pratiquait en région champenoise », explique Isabelle Gales, 4e génération dans le vignoble. Longs de près de 1 km, ces couloirs façonnés dans la roche calcaire  garantissent une température constante d’environ 12 °C et un taux d’humidité de 80 %. D’une galerie à l’autre, Isabelle explique la vinification et la méthode traditionnelle  de  la  production  Gales,  le « remuage » des bouteilles à la main afin que la levure descende lentement dans le col. Des bouteilles en exposition retracent l’évolution du vin et un petit musée présente quelques vieilles machines et fûts de l’époque de la création du domaine.

53, route de Stadtbredimus. Tél. : (352) 23 61 991, www.cavesstmartin.lu  T.l.j. sf lun. 10 h-12 h et 13 h 30-17 h 30, f. nov.-mars. Visite guidée sur demande. Caveau de dégustation.

 

Balade en bateau

Vu de la Moselle, le panorama sur les coteaux de vigne qui  couvrent  la  région est idéal. Pour le découvrir, deux bateaux stationnés à Remich proposent des minicroisières jusqu’aux abords de Schengen. L’une fait un court trajet d’une heure qui permet toutefois d’admirer les  rangées bien peignées de vignes, la chambre funéraire de Bech-Kleinmacher et le cours de la Moselle, qui parfois se sépare en deux. La seconde croisière effectue un passage d’écluse, toujours impressionnant depuis le pont supérieur. Si vous êtes libre un dimanche, vous pouvez enfin embarquer pour  une  croisière  gourmande avec  déjeuner sur le bateau, en sachant toutefois que celle-ci dure au moins 3 h 30.

Navitours, quai de la Moselle, Remich. Tél. : (352) 75 84 89, www.navitours.lu Mars-fin oct. et sur rés. Croisières : 9-15 € ; déjeuner dominical sur le bateau : à partir de 45 € (buffet).

 

…………………………………………………………………………………………………………………

 INSTITUT VITI-VINICOLE

En matière de viticulture et d’œnologie luxembourgeoise, rien n’échappe à cet organisme d’État créé en 1925. Sous la houlette du ministre de la Viticulture, ses missions sont multiples : conseil aux organismes professionnels et aux viticulteurs, recherche et amélioration des méthodes de vinification, surveillance du respect de l’environnement, exploitation des vignobles qui appartiennent à l’État, gestion et contrôle de l’appellation d’origine protégée AOP - Moselle luxembourgeoise, participation à l’élaboration de la politique agricole commune européenne pour la viticulture, suivi des données économiques et sociales, Fonds de solidarité viticole… Dans son laboratoire à Remich, l’organisme contrôle enfin les vins et conseille les viticulteurs en procédant lui-même à l’examen des raisins, moûts et vins.

…………………………………………………………………………………………………………………

À LIRE AUSSI

Les parcours que l'on vous propose épousent les contours de la Moselle. Couvert de vignes, ils égrènent de beaux villages traditionnels qui ...
En savoir plus
COMMENTAIRE
Le Guide Hachette des Rosés 2016-17 est en ligne

ventes privées de vins

du GUIDE HACHETTE DES VINS

Côtes-de-Gascogne en fête : le nouveau visage des vins moelleux
NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Acide présent à l'état naturel dans beaucoup de vins et qui se transforme en acide lactique par la fermentation malolactique.