Nouveau !  Vous nous consultez pour trouver le bon vin - bientôt vous pourrez acheter les vins du Guide Hachette directement auprès du producteur

Sur la route du vin de Moselle, le village de Schengen

Publié le 15-12-2015
Porte d’entrée de la route du Vin, Schengen l’Européenne regroupe aujourd’hui neuf villages, formant la plus grande commune viticole du Luxembourg. Jusqu’à Remich, la culture du vin occupe un chapelet de villages qui s’étirent le long de la Moselle. Vous y découvrirez un savoir-faire déjà présent à l’époque romaine, lorsque de riches vignerons cultivaient la terre face à la belle Moselle. À proximité du fleuve, d’autres bulles de bien-être vous attendent dans la station thermale de Mondorf-les-Bains.

Le bateau-ponton

Un bureau d’information touristique  sur l’eau, ce n’est pas banal ! C’est en effet le long de la Moselle que la nouvelle structure touristique a accosté, à la place même où se trouvait le M.S. Princesse Marie-Astrid lors de la signature des accords de Schengen.

François Valentiny, architecte phare de la Moselle, a imaginé ce ponton flottant à partir d’une structure métallique longue de 32 m. À l’intérieur et sur les terrasses aménagées de part et d’autre du bureau, on s’imagine déjà voguant sur le fleuve.

Bureau d’information touristique au Ponton. Tél. : (352) 26 66 58 10, www.schengen- tourist.lu. T.l.j. 10 h-17 h (18 h avr.-oct.).

 

Le Musée européen

Symboliquement posé face à la Moselle, le centre européen regroupe un petit musée interactif et un guichet d’information. Dans les vitrines individuelles du musée, plusieurs thèmes sont abordés : les questions européennes, la Moselle, l’histoire de Schengen… On trouve quelques objets amusants confisqués pour contrefaçon dans les aéroports ainsi qu’une machine à fabriquer les passeports avec caméra intégrée pour prendre la photo. Les enfants ne sont pas les seuls à l’utiliser ! Chaque visiteur peut également aisser une trace de son passage en faisant graver un cadenas à son nom et en l’ajoutant au pays qu’il souhaite sur le monument en acier situé sur la promenade de l’Europe. Le centre d’information Europe Direct regroupe quant à lui de la documentation en plusieurs langues, une mine d’informations sur les accords de Schengen et l’Union européenne. 

Rue Robert-Goebbels. Tél. : (352) 26 66 58 10, www.schengen-tourist.lu. T.l.j. 10 h-17 h. Accès libre.

 

La promenade de l’Europe

En sortant du Musée européen, cette jolie balade le long de la Moselle égrène les monuments commémoratifs de l’Europe. Les trois piliers sont en acier patiné, témoignage de l’activité sidérurgique forte dans la région, et sont ornés d’étoiles en béton. Ils symbolisent les premiers États signataires des accords de Schengen en 1985 (voir encadré ci-dessous) . Cinq ans plus tard, une stèle de pierre fut apposée un peu plus loin pour fêter la convention d’application des accords.

Trois nouvelles « colonnes des Nations » ont ensuite complété les piliers et regroupent les autres membres de l’espace Schengen. Sur chaque étoile, des objets phares du pays permettent de le reconnaître d’un simple coup d’œil : un taureau pour l’Espagne, la tour de Pise pour l’Italie… Des dalles de bronze reprennent également les noms des pays adhérents de l’Union européenne dans leur langue respective. Le symbole le plus émouvant est un pan du mur de Berlin planté sur la promenade, offert par la ville allemande pour le 25e anniversaire de la signature des accords de Schengen.

 

Le château de Schengen

La tour grignotée par le lierre est tout ce qu’il reste de l’ancien château bâti au XIVe s. Elle vous rappelle quelque chose ? Victor Hugo la dessina en septembre 1871 lorsqu’il rendit visite à la famille Collart, propriétaire du châ- teau. Souvent reproduite dans les manuels scolaires et les biographies du grand écrivain, elle fut réalisée au crayon et au marc de café ! Construite dans le style néoclassique du XIXe s., la bâtisse fut ensuite occupée par une congrégation. Au départ des religieuses, le groupe luxembourgeois Goeres en fit un hôtel, aujourd’hui fermé.

À côté du Musée européen. L’intérieur est fermé à la visite.

 

Les jardins du château

Devant le château, un premier jardin à la française expose parterres de fleurs grimpantes et buissons de buis dans de petits espaces bien délimités. En face, à l’arrière du musée de Schengen, un petit jardin est quant à lui réservé aux plantes médicinales et herbes aromatiques. Il reprend la tradition des jardins de monastère qui cultivaient leurs plantes avec grand soin pour en faire de multiples usages.

En face du château. Accès libre.

 

Balade dans les vignes

Depuis le Musée européen, prenez de la hauteur en suivant  cette  balade  pédestre au cœur du vignoble de Schengen et dans la réserve naturelle de Strombierg. Une première boucle de 2 km vous conduit jusqu’au Markusberg (mont Saint-Marc) et sa tour située sur les hauteurs du  village,  avec vue imprenable sur la Moselle et les 20 ha de vignes qui couvrent le mont. Au loin se détache le bâtiment contemporain des caves Ruppert (voir p. 91). Après être redescendu vers Schengen, vous pouvez suivre une seconde boucle qui mène à la réserve natu- relle de Strombierg et ses falaises boisées. Des panneaux explicatifs jalonnent le circuit, donnant quelques explications sur la nature et le patrimoine culturel.

Circuit de 5 km entre Schengen et la réserve de Strombierg, départ près du Musée européen

 

Schengen sans frontières – sentier labellisé « Itinéraire d’excellence »

Voici la version longue et transfrontalière de la balade précédente. Toujours depuis le musée, cette boucle de randonnée de 8,6 km fait le lien entre le Luxembourg, l’Allemagne et la France. Après avoir traversé la réserve naturelle de Strombierg, cette « boucle de rêve » arrive en France, aux abords du village de Contz-les-Bains. En chemin, le panorama sur la Moselle et les trois pays frontaliers est incomparable. Bonne idée : une balade accompagnée avec dégustation de vins et crémants dans le vignoble est organisée sur réservation auprès de l’office régional de tourisme.

Circuit de 8,6 km ; difficulté : moyenne ; durée : env. 3 h. Itinéraire disponible à l’office régional de tourisme région Moselle luxembourgeoise.

Départ déconseillé les jours de pluie ou  juste après une averse, car le sentier devient glissant. Randonnée guidée sur réservation, prix sur demande. Bonnes chaussures de marche recommandées.

 

……………………………………………………………………………………………………………………

LES ACCORDS DE SCHENGEN

Signés en 1985 et complétés par une convention d’application en 1990, ces accords marquent la libre  circulation  des  personnes et la suppression graduelle des contrôles aux frontières. Cinq pays (Luxembourg, Belgique, Pays-Bas, France et Allemagne) sont à l’origine de cette convention que 26 États appliquent aujourd’hui. Quatre d’entre eux (Suisse, Lichtenstein, Norvège et Islande) ne font pas partie de l’Union Européenne.

……………………………………………………………………………………………………………………

PARRAINER UN PIED DE VIGNE

Le vignoble de Schengen n’est plus réservé aux seuls vignerons. Vous pouvez vous offrir des relations privilégiées avec un pied de vigne du Markusturm ! Deux formules sont au choix : 75 € pour un parrainage de prestige incluant un pied de vigne personnalisé à vos couleurs pour un an, l’entrée gratuite à la Hunnefeier d’octobre ainsi que quelques cadeaux. La seconde formule (135 €) est une participation plus active incluant la possibilité de vous rendre sur place pour les vendanges, la taille et l’entretien des vignes.

www.si-schengen.lu

……………………………………………………………………………………………………………………

 

 


 

À LIRE AUSSI

Les parcours que l'on vous propose épousent les contours de la Moselle. Couvert de vignes, ils égrènent de beaux villages traditionnels qui ...
En savoir plus
COMMENTAIRE
Le Guide Hachette des Rosés 2016-17 est en ligne

ventes privées de vins

du GUIDE HACHETTE DES VINS

Côtes-de-Gascogne en fête : le nouveau visage des vins moelleux
NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Méthode d’élevage pratiquée en Andalousie pour certains xérès, et qui vise à assembler en continu vins anciens et vins plus jeunes. Elle consiste à empiler plusieurs étages de barriques ; celles situées au niveau du sol (solera) contiennent les vins les plus âgés, les plus jeunes étant entreposés dans les barriques de l’étage supérieur. On prélève dans les tonneaux du niveau inférieur le vin à mettre en bouteille, qui est remplacé par du vin plus jeune de l’étage supérieur, et ainsi de suite.