Nouveau !  Vous nous consultez pour trouver le bon vin - bientôt vous pourrez acheter les vins du Guide Hachette directement auprès du producteur

Champagne millésimé ou sans année : quelles différences ?

Publié le 27-11-2015
L’année de récolte apparaît rarement sur l’étiquette des champagnes. La majorité des cuvées sont des « bruts sans année » : elles résultent d’un assemblage de raisins issus de plusieurs millésimes. Les champagnes millésimés reposent en cave plus longtemps que les « sans année ». Ils sont en principe plus complexes et de plus longue garde. Et donc plus chers.

Des champagnes non millésimés majoritaires

La Champagne est la région viticole française située le plus au nord. Sous un climat frais, humide et capricieux, peu avare en millésimes difficiles, l’assemblage de plusieurs années favorise la régularité de la production. Les chefs de cave puisent dans une « banque » de vins de réserve des années précédentes pour élaborer des champagnes de goût constant : les bruts sans année. Ces champagnes non-millésimés sont aussi la signature de la maison. Chaque année, le chef de cave cherche à reproduire le même style avec des vins différents. Selon les maisons, ils sont composés d’une majorité le chardonnay, le pinot noir… Les marques les plus réputées assemblent parfois plusieurs dizaines de crus différents pour obtenir leur brut sans année. Dans la sélection annuelle du Guide, les champagnes non millésimés représentent environ 80 % des vins sélectionnés. Ils ne gagnent pas à être gardés en cave.

Les champagnes millésimés : issus d’une seule année

En principe, les champagnes millésimés sont l’expression d’une bonne année. La décision de millésimer ou non une année est du ressort de chaque maison. Les meilleures années sont millésimées par la plupart des maisons. La majorité des cuvées de prestige des grandes maisons sont millésimées.

Les champagnes millésimés : de longues années de maturation pour un bel avenir

Issus de vins puissants, les champagnes millésimés demandent plus de temps pour s’arrondir. Selon la réglementation, ils doivent reposer trois ans en cave (à partir du tirage) avant de pouvoir être commercialisés. Mais dans de nombreuses maisons, cette durée est largement dépassée. Certaines cuvées de prestige millésimées dorment dix ans et plus en cave avant d’être commercialisées. Leur potentiel de garde dans votre peut ensuite dépasser la décennie pour les bons millésimes. Ces vieux champagnes offrent une palette complexe, avec des arômes tertiaires d’évolution : miel, fruits compotés ou secs, torréfaction, épices…

Champagne : les bons millésimes

Si de nombreuses maisons de champagne sortent une cuvée millésimée la même année, c’est l’indice d’un bon millésime. Parmi les millésimes les moins anciens, en champagne, 1990, 1996, 2002, 2008 ont très bonne réputation. 2012 donne de bons espoirs et 2015 rend optimiste. Mais ces deux derniers millésimes ne sont pas encore à la vente. Il faudra attendre 2016 pour le 2012 et 2019 pour le 2015.

À LIRE AUSSI

On parle du champagne au singulier comme s'il était unique, mais derrière cette dénomination, se cache une pluralité de styles : brut, ...
En savoir plus
COMMENTAIRE
Le Guide Hachette des Rosés 2016-17 est en ligne

ventes privées de vins

du GUIDE HACHETTE DES VINS

Côtes-de-Gascogne en fête : le nouveau visage des vins moelleux
NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Cépage noir très planté en Italie où, sous le nom de sangiovese, il participe à la notoriété du chianti, du brunello di Montalcino et du vino nobile di Montepulciano. Il est également cultivé en Corse pour la production de rouges et de rosés. C'est le cépage principal (90 % au moins) de l'AOC patrimonio. Dans les AOC vins-de-corse et ajaccio, il est assemblé à d'autres cépages insulaires comme le sciaccarello ou méridionaux comme le grenache. Colorés, chaleureux et tanniques, ses vins rouges supportent bien la garde. Syn. : sangiovese.