Nouveau ! Vous nous consultez pour trouver le bon vin. Achetez désormais les vins du Guide Hachette directement au vigneron. J’Y VAIS !

Climats de Bourgogne à l'UNESCO : interview d’Aubert De Villaine –Cogérant de la Romanée Conti

Publié le 17-07-2015
Résumer Aubert De Villaine à la cogérance du plus prestigieux domaine viticole de Bourgogne, la Romanée Conti, serait simpliste. A la manière d’un moine cistercien dont la devise est « prie et travaille » il a fait de l’inscription des climats de Bourgogne au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, le combat de sa vie. A 76 ans, entre une lecture du paysage viticole de Vosne-Romanée et la dégustation d’une « La Tâche 1990 », il répond sans détours à nos questions les yeux pétillants de malice.

D’où vient le nom « climats » ?

Au départ on l’écrivait avec un K, racine grecque oblige. On trouve sa plus ancienne mention écrite dans un texte de 1584. C’est dire que l’usage est ancien. Aujourd’hui nous sommes fiers que les climats soient un modèle de viticulture de terroir pour d’autres vignobles comme pour les thés du Fujian en Chine.

Comment vous est venue l’idée de classer les Climats de Bourgogne ? 

En me promenant dans l’abbaye de Fontenay (classée au patrimoine mondial en 1981, ndlr) je me suis demandé ce qui pourrait permettre de préserver notre vignoble dans le futur.

Pourquoi des vignes se retrouvent-elles dans une liste de biens culturels ?

Pour reprendre l’article 3 de l’Unesco nous sommes entendus comme « œuvres conjuguées de l’homme et de la nature (…) qui ont une valeur universelle exceptionnelle du point de vue historique, esthétique, ethnologique ou anthropologique».

Qu’amène cette inscription au vignoble bourguignon ?

Cette inscription garantit la conservation et la transmission du site pour les générations à venir mais sans mettre la Bourgogne « sous cloche ».

 

Guillaume Baroin®

Crédits Photos : Association pour l’inscription des Climats du vignoble de Bourgogne au Patrimoine mondial.

 

 

COMMENTAIRE
Le Guide Hachette des vins - Le site de vente
NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Cépage noir originaire du Bordelais et répandu dans le monde entier. Dans le Bordelais, il est surtout cultivé sur la rive droite de la Dordogne, en Libournais (appellations pomerol, saint-émilion, castillon-côtes-de-bordeaux...); généralement minoritaire, il est assemblé au merlot et parfois au cabernet-sauvignon. Dans le Sud-Ouest, il occupe une place non négligeable dans les appellations voisines du Bordelais et en coteaux-du-quercy. Dans le Val de Loire, il est appelé breton. Souvent vinifié seul, il donne leur caractère à de nombreux vins de Touraine (chinon, bourgueil, saint-nicolas-de-bourgueil). Il est très présent aussi dans les rouges d'Anjou-Saumur, seul ou en assemblage. Ce cépage est à l'origine de vins rouges et rosés moyennement tanniques et très parfumés, rappelant la framboise et la violette, parfois teintés de notes de poivron lorsqu'ils naissent de terres plus froides. Syn. : breton, bouchy.