Poulet basquaise

NOMBRE DE PERSONNE
4 pers.
DIFFICULTÉ
-
NOTE
PRÉPARATION
00H25
CUISSON
00:50


CONSEIL DU SOMMELIER

Un classique qui associe viande blanche et vin régional, l'irouléguy. Ce tandem apporte de la douceur salée à la texture ferme du poulet. Le parfum de l'olive adoucit quant à lui les piments, tandis que la cuisson étouffée maintient un caractère gouteux. Ici, les tanins ronds d'un vin rouge, de préférence à l'accent pyrénéen, seront mis en valeur et accompagneront avec bonheur poivron, piment et tomate. On évitera les vins trop concentrés ou trop boisés vis-à-vis de la volaille. Optez pour un un saint-mont, un irouléguy, un béarn, un côtes-du-marmandais, un côtes-de-duras, un cabardès ou un limoux, ou encore un vin de pays des Côtes de Gascogne.

APPELLATIONS PROPOSÉES POUR CETTE RECETTE

Le piémont Pyrénéen
Le piémont Pyrénéen
Le Bergeracois et Duras
Languedoc

RECETTE

INGRÉDIENTS :
  • - 1 poulet de 1,2 kg coupé en morceaux
    - 1 tranche de 150 g de jambon de Bayonne
    - 150 g de petits oignons blancs
    - 3 poivrons
    - 3 piments d'Espagne
    - 1 boîte de tomates pelées et épépinées (280 g)
    - 1 petite branche de thym frais
    - 30 cl d'irouléguy rouge ou rosé
    - 25 g de farine
    - 2 cuil. à soupe d'huile d'olive
    - Sel, poivre du moulin

PRÉPARATION :
  • 1

    Coupez le jambon en petits dés. Épépinez les piments et les poivrons, coupez-les en rondelles. Farinez les morceaux de poulet.

  • 2

    Faites chauffer l'huile à feu moyen dans une cocotte à fond épais et faites-y revenir les morceaux de poulet 5 min. Ajoutez l'un après l'autre en les faisant revenir, les oignons, le jambon, les poivrons et les piments.

  • 3

    Versez le vin et laissez réduire 5 min avant d'ajouter les tomates et le thym. Salez et poivrez.

  • 4

    Couvrez la cocotte et faites cuire 50 min. Servez avec du riz.

 COMMENTAIRE

NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Le Guide Hachette des vins - Le site de vente
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Cépage blanc vigoureux et précoce du Val de Loire, cultivé en Touraine occidentale (appellations vouvray, montlouis-sur-loire, touraine-azay-le-rideau...), dans le Saumurois (saumur blanc et mousseux, coteaux-de-saumur) et en aval du fleuve, en Anjou (anjou blanc, bonnezeaux, quarts-de-chaume, coteaux-du-layon, coteaux-de-l'aubance, anjou-coteaux-de-la-loire, savennières) ; on le trouve aussi dans la vallée du Loir, son affluent de rive droite (jasnières, coteaux-du-loir). Le chenin donne des vins fruités, dont la vivacité contribue au potentiel de garde. Il peut être vinifié en effervescent ou en vin tranquille sec, demi-sec ou moelleux. La pourriture noble se développe aisément sur ses baies et permet d'obtenir de grands vins liquoreux (bonnezeaux, quarts-de-chaume...) caractérisés par une fine acidité qui leur donne de la fraîcheur. À Savennières et à Jasnières, il donne des vins secs réputés. En vin tranquille, il est le plus souvent vinifié seul, parfois assemblé avec le chardonnay ou le sauvignon (anjou blanc). Le chenin se rencontre aussi en Languedoc-Roussillon (à Limoux) et dans de petits vignobles aveyronnais (vins-d'entraygues-et-du-fel). Il a fait souche dans plusieurs pays du monde, notamment en Afrique du Sud. Syn. : pineau de la Loire.
Les incontournables