Nouveau ! Vous nous consultez pour trouver le bon vin. Achetez désormais les vins du Guide Hachette directement au vigneron. J’Y VAIS !

Gratin de figues rôties au miel

NOMBRE DE PERSONNE
8 pers.
DIFFICULTÉ
-
NOTE
PRÉPARATION
00H10
CUISSON
00:15


CONSEIL DU SOMMELIER

Figues légèrement caramélisées, note de miel et arôme typé de noix, appellent un vin au caractère un peu évolué, offrant une palette de parfums dans la tonalité du dessert. Un sauternes de quelques années de cave livrera un nez complexe rappelant la cire, les fruits confits et les fruits secs, ainsi que la note subtile et caractéristique du goût de « rôti » issu de la pourriture noble. Arômes, texture, l’accord ira dans le sens du plat, l’onctuosité du vin soulignant le fondant des fruits rôtis.

APPELLATIONS PROPOSÉES POUR CETTE RECETTE

Les vins blancs liquoreux
Les vins blancs liquoreux
Les vins blancs liquoreux
Les vins blancs liquoreux

RECETTE

INGRÉDIENTS :
  • -8 figues bien mûres
    -4 cuil. à soupe de miel
    -50 g de cerneaux de noix concassés

PRÉPARATION :
  • 1

    Préchauffez le four à 200 °C (th. 6-7). Lavez et coupez les figues en quatre.

  • 2

    Disposez les figues dans un plat à gratin côté peau vers le bas.

  • 3

    Versez le miel sur les fruits puis parsemez le gratin des cerneaux de noix concassés.

  • 4

    Faites cuire 15 min à 200 °C (th. 6-7).

    Variante : vous pouvez déguster ces figues tièdes avec un morceau de fromage de chèvre frais. 

COMMENTAIRE
Le Guide Hachette des vins - Le site de vente
NEWSLETTER
RECEVOIR :
les meilleurs vins du moment, les bons plans Hachette Vins et l'actualité du vin...
Un mot du vin
Un mot du vin
LE CLUB DES AMATEURS DE VINS
Cépage noir originaire du Bordelais et répandu dans le monde entier. Dans le Bordelais, il est surtout cultivé sur la rive droite de la Dordogne, en Libournais (appellations pomerol, saint-émilion, castillon-côtes-de-bordeaux...); généralement minoritaire, il est assemblé au merlot et parfois au cabernet-sauvignon. Dans le Sud-Ouest, il occupe une place non négligeable dans les appellations voisines du Bordelais et en coteaux-du-quercy. Dans le Val de Loire, il est appelé breton. Souvent vinifié seul, il donne leur caractère à de nombreux vins de Touraine (chinon, bourgueil, saint-nicolas-de-bourgueil). Il est très présent aussi dans les rouges d'Anjou-Saumur, seul ou en assemblage. Ce cépage est à l'origine de vins rouges et rosés moyennement tanniques et très parfumés, rappelant la framboise et la violette, parfois teintés de notes de poivron lorsqu'ils naissent de terres plus froides. Syn. : breton, bouchy.